Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

dimanche 30 novembre 2008

Avec la chambre d'agriculture de l'Allier :en rang par deux!


Cette maison( comme je l'ai déjà écrit) qui devrait être la maison de tous


Dire que la chambre d'agriculture de l'Allier est gérée de façon autoritaire est devenu un euphémisme , pourtant nous n'avons encore pas tout vu .

Après la session de mercredi dernier (le 26 nov) nous sommes ressortis encore un peu plus écœuré des méthodes de son président ; Après un discourt de une heure quarante ,nous avons eu droit à un rappel de ces principales commissions ( toutes gérées par ses plus proches lieutenants )et une présentation rapide du budget (30mn) nous avons eu seulement 15 mn pour débattre .

Pendant ce temps, l'agriculture vie une crise sans précédent et historiquement sans équivalent ;mais pour le Préfet et son président de chambre tout va bien :ceux qui pleurent sont ceux qui ne savent pas gérer !

Récemment les représentants de l'adasea ( structure qui s'occupe principalement d'installation) dans les cantons à la SAFER et qui étaient proche de la FDSEA ont été remerciés ( ils facilitaient peut trop l'installation des jeunes !).Une fois de plus l'autoritarisme de M Lesage et des siens fait son œuvre ; et les paysans paient l'addition , par centaines ils vont mettre la clé sous la porte , à la grande satisfaction de ces agrimanagers qui prendront sans aucun remord leur place en agrandissant un peu plus leurs exploitations déjà démesurées.

Nous assistons en direct à un enterrement de première classe de l'exploitation agricole familiale .

Espérons pourtant que le citoyen prendra conscience du drame que vit le monde paysan. Espérons qu'un sursaut salutaire viendra arrêter cette course infernale .


Sans quoi demain la nourriture , (notre raison de vivre à nous paysans )deviendra denrée rare et encore plus chère , les grandes firmes agro alimentaires y travaillent déjà d'arrache pied (dividendes obliges).

Je fait parti de ceux qui tentent et tenteront d'arrêter cela, seuls nous sommes bien impuissants.

La vraie démocratie , là comme ailleurs reste le meilleur remède ,car j'ai honte , moi qui produit des richesses alimentaires,de voir mourir des gens de faim.

mardi 25 novembre 2008

Le Lait ,ce bien essentiel


Chaque consommateur sait ce qui lui en coûte d'acheter ses produits laitiers .
Aujourd'hui dans les fermes le lait entier est acheté par les laiteries pour un prix dérisoire, j"ai remarqué dans une grande surface du lait allégé à 1.5€ (soit dit en passant les laiterie pour l'alléger ont retiré la crème qu'ils vendent par ailleurs )et bien ce même lait est acheté en ferme environ o,33€ .
Tout le monde doit comprendre que cela suffit d'un côté vous avez des producteurs qui vont mettre la clé sous le paillasson et d'un autre des gens qui ne peuvent plus s'acheter leur produit (certaines marques poussent le vice jusqu'à moins remplir par exemple les yaourts donnant ainsi l'impression de moins augmenter leur produits).
C'est complètement irresponsable et l'honnêteté y est piétinée .

Il est urgent de s'unir afin de faire cesser les agissements de cette poignée de nantis qui s'engraissent sur le dos de ceux qui travaillent

dimanche 23 novembre 2008

C'était devant théoriquement notre maison

Devant la chambre d'agriculture les paysans tentent de faire entendre leur voix auprès du représentant du ministre de l'agriculture

Triste est le ciel, pluie, neige ,vent, froid

Si le temps est triste ,la conjoncture va de paire .

Notre métier est les jours un peu plus remis en cause et bien malin qui peut dire si demain dans mois ou un an il sera encore agriculteur .

Toutes les semaines ou presque nous organisons une action afin de dénoncer la politique française et européenne en la matière , demain une action devant la DDAF , la semaine prochaine devant la MSA et cela risque de continuer en essayant d'unir toutes les productions .

Mais au delà c'est bien tout le monde du travail qui doit s'unir pour combattre ces orientations désastreuses , cruelles et destructives .

La crise profonde qui secoue le monde risque fort de se terminer en drames humains si le peuple ne réagit pas certes ce n'est le spectacle que donne le PS aujourd'hui qui donne envie de lutter ,mais ailleurs aussi tous les partis de gauche sont dans le même état pour avoir oublier l'essentiel , les fondements même de la lutte progressiste . C'est pourquoi je pense qu'il est urgent que les gens reprennent eux même leur destin en main et exige une bonne foi pour toute une politique au service des Hommes et considère l'argent comme accessoire .

Nous n'avons rien à faire de la santé de la corbeille , redistribuons les richesses c'est la premiere des justices un sans papier est l'égal d'un PDG, il a souvent voir toujours les mains plus propre ;arrètons d'écouter cette étrange lucarne qui distile ses images de propagante pour un pouvoir sur le déclin et complètement vérolé.

Réagissons pendant qu'il en est encore temps ,viendrons des jours ou nous regrèterons amèrement d'être rester inatif ( N'oublions pas la provocation de Hortefeux à Vichy )

Ne laissons pas la bride sur le cou à ces apprentis sorciers qui aujourd'hui détiennent le pouvoir la Democratie est en danger la république aussi :nos vie vallent mieux que leur fric

jeudi 20 novembre 2008

Ce document à 103 ans c'est le récépissé des cotisation s du premier syndicat paysan dans l'Allier : honneur à son président Michel Bernard .Ancêtre de la FDSEA 03 ce syndicat avait pour secrétaire de l'époque : Emile Guillaumin l'écrivain paysan , le sage d'Ygrande

la crise ou leur crise ou notre misère

Depuis 1929, tous les grands spécialistes de l'économie capitalistes expliquaient que cela n'avait guère de chance de se reproduire! !!

Le crac des banques est venu infirmer tout cela , les banques à coup d'argent dette créaient depuis de nombreuses année une bulle économique sur le dos des plus faibles (professionnel ou particulier)aujourd'hui ,à la fin de se prêter de l'argent fictif ,ils ont fait exploser la bulle virtuelle qui leur procurait des dividendes , eux bien réels.
Mais le pire , c'est que les pouvoirs politiques ne vont pas aider les victimes de ce magouillage institutionnel ,mais les auteurs de ces actes délictueux au regard de la morale .

En effet la France met à disposition des banques 365 millions d'euros dont près de 11 sont déjà employés . l'enveloppe mondiale est tellement énorme que l'on peut avoir du mal l'évaluer (700 milliard qu'aux États Unis ) Par contre ce que l'on sait c'est que 1,5% de l'enveloppe mondiale distribuée aux banques aurait suffit pour régler le problème de la faim pour 1 milliard d'individus
Après cela on nous explique que nous vivons en démocratie! alors que nous sommes ni plus ni moins dans une dictature de l'argent ,de la finance ou l'homme n'est qu'un pion , un numéro , un accessoire. L'équivalent du budget fédéral américain fait le tour de la planète toutes les 30 secondes :mais au scandale cette économie virtuelle se déboussole !

Le résultat est toujour le même , ce sont les plus pauvres qui paient l'addition , et les gouvernements renflouent les plus nantis!

Parions sur la sagesse du monde du travail ,qui au delà des appareils des partis politiques de gauches qui s'entre tuent pendant que les gens souffrent ,saura s'organiser pour répondre à l'insulte qui lui est faite et rétablira la dignité humaine et la justice sociale dans ce monde de requins et de voyous en cols blancs .

PROLÉTAIRES DE TOUS PAYS UNISSONS NOUS ! Avant qu'il ne soit trop tard..........