Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

lundi 25 mai 2009

Le lait toujours mais aussi le stress et la déprime....

Les producteurs de lait ont bloqué les laiteries, le bilan de cette journée est décevant, quelque part les producteurs se sentent un peu plus insulté ,et l'arogance des responsable des laiteries est à la hauteur de leur mépris à notre encontre, Comalait à Saint Yorre ne déroge pas à la règle .

Dans toutes les productions la déprime l'emporte avec tout de que celà entraine , le marasme ambiant pèse lourd dans les tètes , le climat spychologique est profondément degradé .

Ce soir nous avons décidé à la FDSEA d'organiser des groupes de paroles et une cellule psychologique vont être mises en place très rapidement , une réunion sur un matin se tiendra dès la premiere quinzaine de juin .

Une premiere réunion ou les paysans pourront s'exprimer librement avec une spychologue et parler de tout ce qui les pertubent le plus , à commmençer de leur rapport aux difficultées financières vécuent journellement .

Le rôle d'un syndicat n'est pas seulement de revendiquer , mais aussi il doit prendre soin des femmes et des hommes qui le compose, nous n'oublions pas que trois des notres ont mis fin à leurs jours dans le mois d'avril

dimanche 24 mai 2009

Le temps des cerises et la semaine sanglante......

une manif de la FDSEA ............toujours et encore

En ces temps mouvementés , ou l'argent dirige tout, voici une vidéo de ces deux chansons : le temp des cerises ,par Noir Désir et la Semaine Sanglante cette derniére m'est plus chère encore car une de nos jeune voisine (elle ne devait pas avoir 15 ans à l'époque)me l'avait recopié le lendemain de mon arrestation ,le 2 octobre 1991 , et mes amis , pour une des nombreuses manifestations qui ont suivi l'avait transcrit en grand et affichée au portail de la mairie du Donjon : je la garde précieusement .


Mais il est grand temps de recommencer car les paysans souffrent, souffrent ...dans un silence assourdissant

samedi 23 mai 2009

L'auvergne et l'Allier en particulier

une tourbière en montagne bourbonnaise

http://www.dailymotion.com/video/x61xab_lauvergne_travel

Voici , une vidéo de ma région et surtout de l'Allier même si l'on en "bave " elle est belle notre région surtout avec la voie et la poésie de Georges Brassens

Une injustice de plus se profile pour Salah ,

Voici la lettre que je viens de recevoir de J C Lefort, oui pour salah Hamouri une deuxieme se profile : le bannissement de son pays et de toute sa vie ne pas revoir, sa famille ,son pays .Après plus de quatre années de prison duent à jugement militaire sans fondement juridique.


Liberté sans condition pour Salah Hamouri !

Salah Hamouri risque aujourd’hui l’extradition.
Jeune franco-palestinien de Jérusalem-Est occupée, condamné sans preuve pour une intention d’attentat qu’il n’a jamais eue, Salah Hamouri risque aujourd’hui d’être expulsé vers la France.
Depuis plus de quatre ans, Salah Hamouri, 24 ans, croupit dans une prison israélienne
Selon la « loi » israélienne concernant les tribunaux militaires, aucune « remise de peine » ne peut intervenir avant les deux tiers de la peine exécutée – soit en juillet prochain pour Salah qui a été condamné à 7 ans de prison.
Or, des éléments qui nous parviennent nous amènent à considérer avec gravité qu’une telle demande de remise de peine risque fort d’aboutir non pas à la libération mais à l’extradition de Salah, à son bannissement, et donc à une interdiction à vie pour lui de retourner vivre avec les siens à Jérusalem-Est occupée.
Cette perspective inacceptable ne serait pas le seul résultat du changement du gouvernement en Israël. Elle signerait la responsabilité des autorités françaises qui se sont refusé à donner suite à nos demandes, paralysées qu’elles étaient à ne suivre que les vues de la force d’occupation israélienne au lieu de placer au dessus de tout la défense de la liberté d’un franco-palestinien victime de cette occupation. C’est cette dernière qui devrait formellement être condamnée et non pas Salah.
Salah Hamouri a été condamné par un tribunal militaire israélien installé en Cisjordanie occupée. Ce tribunal est illégal en son principe, ce qui devrait suffire à invalider cette condamnation aux yeux de la France.
Cette situation que nous n’avons jamais acceptée est aujourd’hui à un moment crucial. Il peut et doit être libéré et retourner vivre chez lui à Jérusalem.
C’est pourquoi, considérant les derniers développements évoqués, nous appelons à redoubler d’efforts, partout en France, pour que la double exigence que porte le mouvement en sa faveur soit enfin admise par les autorités françaises, en premier lieu par le Chef de l’Etat.
1. Que les parents de Salah Hamouri, franco-palestinien, soient reçus à l’Elysée comme l’ont été toutes les familles dont l’une ou l’un des leurs étaient dans des situations difficiles à l’étranger. Toutes ont été reçues sauf une : la famille de Salah Hamouri que le Président refuse obstinément de recevoir. Elle doit être reçue à l’Elysée comme toutes les autres. Cette rupture d’égalité, contraire aux fondements de notre République, n’est pas acceptable.
2. Devant les éléments rappelés au début, l’exigence d’obtenir sa libération pure et simple est incontournable, ce qui suppose une réelle action des autorités françaises qui ne manquent pas de moyens pour l’obtenir.
En conséquence, devant le danger évoqué d’une extradition de Salah en lieu et place de sa libération, possible et nécessaire, nous appelons à des rassemblements, des délégations, des initiatives multiples pour tout à la fois continuer à faire connaître le « cas » de notre jeune compatriote et pour faire aboutir la double exigence du « Comité national de soutien à Salah Hamouri ».
Il n’y a pas une minute à perdre. Il y a urgence.
Que de partout, dans la diversité du rassemblement opéré, des initiatives multiples, larges et efficaces soient envisagées.
Nous ne laisserons pas Salah et sa famille dévorés et broyés par une justice militaire d’occupation aux ordres du pouvoir israélien. Nous ne pouvons admettre en conscience que les simples règles du droit ne soient pas appliquées par Israël et ne soient pas exigées par la France pour un citoyen français, égal aux autres.

Jean-Claude Lefort
Coordinateur Comité national de soutien
Le 23 mai 2009

vendredi 22 mai 2009

le prix du lait s'est effondré


C'est fait, par une visite peu glorieuse puis la réception de la fiche de paie mensuelle , nos avons appris comme les autres producteurs que le prix du lait était ramené à 22 cts d'€ soit une baisse de 30% .


On nous avaient rabattu les oreilles que les quotas garantissaient un prix du lait correct , ce qui était faux depuis longtemps , les fervents du libéralisme , nous disaient que nous étions des arriérés et qu'il fallait laisser jouer la concurrence - meilleurs façon de garantir des prix justes!-ils se sont pris les pieds dans le tapis , et nous entraînent avec eux .


Depuis 45 jours le lait était livré et on annonce tranquillement que ce lait va être payé 30% moins cher que prévu , d'une part l'honnêteté ne les étouffe pas , mais tous les producteurs ont des engagements aux alentours du 20 de chaque mois , comment vont ils faire pour payer ce qu'ils doivent ? Les trésoreries étaient dans le rouge depuis la fin de l'année et le crise de la FCO.


Si , on enlevait 30% de salaire et autres indemnités aux grands patrons de l'agro-alimentaire ,ils diraient quoi ces voyous en col blanc?


Par contre ,je n'ai pas vu les produits laitiers baisser de 30% dans les GMS , le consommateur paie le prix fort , tanpis pourvu que les marges et autres bénéfices augmentent , on se fout de celui qui travaille pour gagner sa vie et encore plus des chômeurs et autre exclus , je ne parlent pas non plus des handicapés et des retraités , faut pas tomber dans le misérabilisme ! bandes de crapules.


Vraiment , il va falloir reprendre les fourches ,ce système devient imbuvable ,car le but de la manoeuvre c'est d'exclure les plus faibles et les plus petits paysans ceux qui gènent encore le système, quand je vous dit que la république est reconstruire !.

dimanche 17 mai 2009

L'affiche rouge




cliquez sur le lien

Léo Férré sur des paroles d'Aragon, au moment du ministère de l'émigration sous Sarko ,des reconduites à la frontière, des répressions sur les sans papiers ,de ce régime qui criminalise les luttes sociales ;pour nous rappeler , que beaucoup d'étrangers ont donné leur coeur pour la France , quand celle ci était sous la botte nazi et les chemises brunes de la milice.
L'affiche rouge Manouchian ,les espagnols et tous les autres ...........pour la liberté

vendredi 15 mai 2009

Pauvre Martin


http://www.dailymotion.com/video/x4o1xu_georges-brassens-pauvre-martin_dating

Avec ce lien un hommage à l'ami Georges , et pour tous les paysans de France et de Navarre

sans oublier mes amis de la FDSEA (photos dessus lors d'une soirée de travail il ya quelques mois)
,pour tous ceux pour qui la terre veut encore dire quelque chose , pour tous ces travailleurs qui ont les mains abimée par le travail; un clin d'oeil à notre camarade Georges Reynaud de la Drôme qui revient de Sète
.

mercredi 13 mai 2009

voici le rapport moral que jai proposé au congrés de la FDSEA 03 ce matin et qui a été adopté

Rapport moral 2009 de la FDSEA DE L ALLIER
Un congrès de plus , pour quoi faire ?
Beaucoup d'exploitants se posent la question de l'utilité de se défendre tellement le fatalisme est profondément ancré dans les têtes .
Pourtant , jamais peut être la survie de notre métier n'a été à l'ordre du jour , et à travers lui la possibilité aux être humains de se nourrir ; car l'enjeu est bien là.
Selon certains il faudrait s'adapter , mais s'adapter à quoi ?
Avons nous pris le temps de se rendre compte de la gravité de la situation dramatique tant d'un point de vue économique , que d'un point de vue humain ;regardons dans les yeux cette situation.
Les aides publiques ,loin de soutenir le revenu des paysans , servent d'alibi pour baisser les prix à la production , et la récente publication de ces aides prouvent ce que nous dénonçons depuis longtemps , elles vont encore enrichirent les plus nantis y compris l'agro alimentaire qui pourtant bénéficie déjà de nos prix bas .
De plus ,elle permettent au pouvoir d'organiser des contrôles sur nos exploitations rajoutant encore au stress ambiant .
La politique agricole est libérale nous le savons , mais elle prend une tournure encore plus dangereuse en ces temps de crise , les paysans paient l'addition aux prix fort , dans les trois dernière semaines , trois paysans ont mis fin à leur jour ,combien en faudra t'il pour que chacun prennent conscience du drame qui se joue dans nos campagnes , certes si l'on s'arrête à la constatation du matériel que l'on dit rutilant , on aurait tendance à dire que les exploitants ne sont pas à se plaindre , pourtant l'image est faussée.
D'une part , les aides avant de conforter les trésoreries , participe à la baisse des prix et à une dépendance à l'administration- tout cela abouti à la paupérisation d'une large part de la population paysanne , au point que nombres d'entre nous n'ont pas un revenu effectif supérieur au RMI pour des semaines de 60 heures de travail effectif.
La politique agricole actuelle participe aussi à aggraver la crise alimentaire qui ne fait que s'accentuée au niveau mondiale mais aussi en France , il suffit pour cela de constater le nombre croissant de gens qui s'alimentent mal , et qui se réfugient chez les associations caritatives , l'état failli à sa mission .
Nous sommes dans une tourmente économique jamais connue , et , précisément , ceux qui l'ont initié se retournent contre nous , en serrant les boulons comme ils disent , et , deviennent complètement paranoïaques,, les découverts sur les compte professionnels deviennent peau de chagrin et gare à ceux qui dépassent - comme ils disent- la ligne d'écriture ,l'hypocrisie est à son comble . La paysannerie prisonnière d'une politique imbécile et dangereuse , devient esclave de banques en quête de leur argent dette ( je vous le rappelle ,que c'est vous en remboursant vos emprunts qui fournissez de vrais liquidité aux banques, ) permettant à leurs patrons de s'octroyer des salaires mirobolants .
Il en est de même des dirigeants de l'agro alimentaire qui fournissent à leurs grands patrons des sommes astronomiques , l'exemple de Danone est patent avec son principal responsable qui a réalisé en une seule journée en décembre un bénéfice ,sur ses stoks-options, de plus de 500 000 € ,c'est le même qui prône la fermeté quand il s'agit de négocié les prix du lait , nous touchons là au vrai scandale!
Quand nous regardons les vrais bénéficiaires de la PAC ,on se rend compte que ce ne sont pas les paysans qui se taillent la part du lion ,et en plus avec une affectation complètement injuste et scandaleuse puisque 9,8% ont reçu plus de 50 000€soit 36 % des aides tandis que 30% ont reçu moins de 5000 €soit 2,5% de mêmes aides !
Le plus scandaleux reste quand même le cadeau fait au groupe Doux qui soit dit en passant ,délocalise à tout va, et qui touche plus de 62 millions d'aides publiques ! Ce qui ne l'empêche pas de plumer consciencieusement les producteurs de volailles !
Ne parlons surtout plus de république et de ces trois qualitatifs : liberté ,égalité , fraternité , tout cela est à reconstruire ;
L'Europe n'a même pas eu le courage d'affecter un budget spécial aux associations caritatives et le prend sur le budget agricole pour plus de 51 millions d'€ pour les trois plus importantes : on cache la misère comme on peut!!
Les paysans dans tout cela ont de quoi être désorientés , et abattus.
La politique sanitaire ne vaut pas mieux et la crise de la FCO est là pour nous démontrer l'incompétence des dirigeants nationaux et européens ,nous en sommes arrivé à un point ou le remède est pire que le mal , l'état du cheptel bourbonnais -si l'analyse était honnête- est là pour le prouver , il est vrai que les affirmations des paysans ne sont que « bruits de chiottes »dixit le patron sanitaire du département ,en attendant les paysans souffrent et se tuent …..............Oui , la situation est grave et maintenant dramatique touchant au cœur de notre cœur , à la vie même .
Pourtant dans une lettre ouverte au ministère de la santé j'avais tiré la sonnette d'alarme et ce voilà plus d'un an , comme quoi nos vies ne comptent pas beaucoup.
Notre métier est pourtant essentiel à la société , et le traiter ainsi est proprement criminel car nous savons que la faim sévit et provoque des morts en quantité infiniment plus importante que la pandémie dont on nous gavent dans les médias .
La nourriture des gens est notre vrai métier et tout notre combat tant à cela: permettre à tous de trouver une nourriture en quantité et en qualité , c'est un combat de tous les instants .*
Cela passe par une rémunération de notre travail , avec des prix rémunérateurs , cela implique de revoir la distribution des denrées alimentaires et un contrôle de leur cheminement éminemment plus strict , cela ne peut se faire à OMC, depuis longtemps nous demandons le retrait du dossier agricole de cette instance purement commerciale ,il faut confié cela à l'ONU ,c'est une urgence .
La morale n'est plus bafouée ,elle est insultée .
Pour bien comprendre l'état de notre situation financière , il faut savoir que la viande se vend au prix de 1980(lors d'une campagne de vente sauvage que nous organisions en 1986 nous payons la viande au producteur 24 francs ! La même aujourd'hui se vend entre 19 et 20 francs !
Les céréales ,elles se vendent au même prix que dans les années 80 un de mes bons amis m'expliquait qu'il avait fallu pratiquement la récolte 2008 pour payer les intrants de ce printemps : cela ne peut plus durer .
Le lait perd près de 70 € tonnes et retombe au prix de 1988 pour exemple , je touche 27 000€ d'aides depuis 2 ou 3 ans et bien, la baisse représente elle 28 000€: cherchez à qui profite le crime .
Regardez les producteurs de porc qui ne vivaient pas dans l'euphorie loin s'en faut prennent la grippe porcine sur le coin du nez , si on voulaient tué les petits producteurs on ne s'y prendraient pas autrement .
Quand aux moutonniers ils sont toujours occupés à ramasser les dégât colossaux de la FCO , nombres d'entre eux savent qu'ils ne s'en relèveront pas , sans aides réelles et substantielles , nous en sommes encore pas là , et si l'on en jugent par l'actualité, pour beaucoup leurs jours sont comptés si nous ne nous battons pas !
Toutes les productions sont dans le même cas , aucunes ne sort du rang.
. La concentration des productions dans des unités de plus en plus importantes est un vrai danger ,seule l'économie d'échelle encouragée par la politique agricole , mais aussi par la majorité de la chambre d'agriculture est à l'ordre du jour , elle provoque une vraie hécatombe et des comportements complètement déments , on se croirait revenu aux heures les plus sombres de notre histoire .
Les plus gros agriculteurs se comportent comme de véritables chacals cela est proprement ecoeurant, mais c'est le résultat de cette politique complètement libérale au sens le plus hideux du terme.
Ce régime a réussi à instaurer entre nous un compétition pour la survie , et c'est bien sûr le meilleur moyen de supprimer et le plus surement , les paysans les plus fragiles .
Nos forces ,pour réagir ,semblent faibles pourtant elles ne sont pas négligeables , d'abord la propre force de la FDSEA -ce n'est déjà pas rien- et nous ne ménageons pas nos peines , pour alerter l'opinion et contrecarré certaines initiatives tant du pouvoir que de la chambre, pour autant nous ne devons pas nous passer du pouvoir du consommateur qui a tout intérêt à se battre pour conserver le maximum d'agriculteurs si il ne veut pas dans un proche avenir, voir son choix de nourriture se restreindre encore,comme nous avons tout intérêt à avoir des gens qui gagnent mieux leur vie , d'où l'intérêt de se battre pour le pouvoir d'achat des français et s'associer aux autres syndicats notamment ouvriers ;
Mais nous avons ,ce qui me semble être de notre devoir,à rassembler un front commun face à la politique gouvernementale soutenue dans l'Allier par la majorité de la chambre d'agriculture ,si nous voulons encore par exemple installer des jeunes , et vivre encore de notre métier , car la question est cruciale ;si rien ne change nous disparaitrons ,l'agriculture familiale et paysanne ne sera qu'un souvenir.
Mais il me semble que la question primordiale reste aussi la faculté de l'agriculture à nourrir la planète , aujourd'hui ce n'est pas le soucis des responsables politiques , pour le coup nous risquerions bien d'assister à une vraie hécatombe ,si les denrées alimentaires continuent d'être banalisée comme de vulgaires marchandises .
Comment admettre que des gens en villes ou même dans nos campagnes ne peuvent manger à leur faim quand dans nos exploitations nous nous arrassons à produire des produits les plus en plus sains avec un revenu de misère .
Tout le problème réside bien dans le circuit en aval de nos exploitations pourquoi tant de marges sont prélevées sur des produits aussi nobles que la nourriture , si ce n'est la religion du profit qui envahit tout et devient la loi supplantant le droit inaliénable de chaque être humain à se nourrir correctement : l'argent passe devant l'homme ou si vous aimez mieux , l'argent devient le but et l'homme l'accessoire .
Comment accepter que cette mission de nourrir les gens soit réservé a une infime minorité de gens exploitants des étendues de plus en plus importantes ou la seule priorité du profit deviendrait là aussi la règle absolue , on peut aisément deviner toutes les dérives .
C'est pourquoi , je pense qu'il faut non seulement consolider les exploitants en place mais il faut absolument installer des jeunes , afin d'avoir des paysans debout sur tout le territoire.
Ce n'est pas la logique actuelle ,et l'on peut craindre le pire si nous laissons aller ;d'où l'importance aussi de trouver le moyen de réunir le maximum de gens et d'organisations afin d'infléchir les choix actuels .
De bonnes volonté existent ,à nous aussi de créer les conditions de ce rassemblement ,peut être aussi au delà de notre métier , l'avenir j'en suis sûr, nous donnera raison .

lundi 11 mai 2009

Ecoutons Raymond Aubrac


http://www.dailymotion.com/video/x871a0_02-raymond-aubrac-france-sur-la-res_news

par ce lien écoutez ce que disait Raymond Aubrac pour l'anniversaire du ""monde diplomatique" N'est il pas temps d'aller de l'avant si l'on ne veut pas que nos petits fils ou filles nous disent :
tu étais là et tu as laissé faire!

dimanche 10 mai 2009

les mensonges de Sarko sur une video

Bizarre cette photo ,qui a dit bizarre?
http://www.dailymotion.com/video/x1tsbj_sarkozy-compilation-de-ses-mensonge_events

EN cliquant sur ce lien vous comprendrez ce qu'est un menteur!
Le plus grave dans tout cela c'est que c'est le peuple qui paie l'addition
Et cela ne fait que deux ans qu'il occupe l'Elisée!

jeudi 7 mai 2009

Voici la lettre envoyé par JC Lefort à Sarkozy

Voici pour rendre hommage à Salah le peintre Mustapha Boutadine lui à dédier cette peinture
Jean-Claude Lefort Ivry, le 5 mai 2009
Député honoraire
M. Nicolas Sarkozy
Président de la République
Palais de l’Elysée
75008 Paris
Monsieur le Président de la République,
Notre compatriote Salah Hamouri aura « fêté » ses 24 ans, le 25 avril dernier, dans une prison israélienne.
Notre compatriote Salah Hamouri a déjà passé 4 ans en prison purgeant une peine de 7 ans infligée par un tribunal israélien militaire illégal d’occupation installé à Ofer en Cisjordanie.
Notre compatriote Salah Hamouri n’a commis aucun crime.
Notre compatriote Salah Hamouri est un jeune franco-palestinien qui, comme tous les Palestiniens, est victime et non pas coupable d’une occupation militaire condamnée formellement par l’ONU.
Et vous refusez de recevoir la famille de Salah Hamouri tandis que avez reçu toutes celles qui étaient ou sont concernées par des proches en « difficultés » à l’étranger. Vous avez reçu la famille Betancourt, celle de Guilad Shalit, les proches des membres de l’association « l’Arche de Zoé » pour qui vous avez personnellement plaidé la grâce auprès d’un Chef d’Etat africain. Vous allez recevoir une seconde fois la famille de notre compatriote Florence Cassez emprisonnée au Mexique.
Vous les recevez toutes, et personne ne vous en fait le grief, toutes sauf une : la famille de Salah Hamouri.
Non seulement, mais vous ne demandez pas la libération de Salah Hamouri qui, encore une fois, a été condamné par un tribunal militaire israélien illégal.
Que l’Etat d’Israël, à l’intérieur de son « territoire », soit un Etat de droit n’est pas l’objet du débat qui nous occupe ici.
Ce qui est en cause dans cette affaire est en effet tout autre : un tribunal militaire d’occupation ne peut être qualifié de « droit » puisqu’il agit précisément contre le droit international. Et pour faire bonne mesure ce tribunal illégal n’a rien trouvé de concret à reprocher à Salah Hamouri, aucun acte mais seulement une « intention » qui n’a d’ailleurs pas été établie par ledit tribunal dans ses attendus dont je peux vous envoyer copie.
Dans ces conditions, Monsieur le Président de la République, votre refus de recevoir la famille Hamouri est non seulement contraire à vos engagements mais contraire au principe d’égalité des citoyens. A la peine des parents Hamouri de voir le jeune fils en prison pour rien vous ajoutez, par ce refus méprisant, une sorte de « gifle » insupportable. Un affront.
Vous avez de plus les moyens, beaucoup de moyens, d’agir efficacement auprès de votre collègue israélien, Shimon Peres, qui dispose du droit de grâce.
Avigdgor Liebermann reçu à Paris…. La famille de Salah Hamouri persona non grata à l’Elysée… Cela fait beaucoup, Monsieur le Président. Beaucoup trop.
Aussi, une nouvelle fois, je vous demande instamment – comme l’ont fait de très nombreux citoyens et parlementaires appartenant à tous les groupes politiques et membres du « Comité national de soutien à Salah Hamouri » – de sortir de votre silence personnel et d’agir sur ces deux plans : recevoir la famille Hamouri comme toutes les autres et agir avec efficacité auprès de votre ami Shimon Peres, Président d’Israël, pour obtenir la libération de Salah Hamouri.
Dans l’attente,
Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en mes salutations distinguées.
Jean-Claude Lefort
Député honoraire

dimanche 3 mai 2009

pourquoi la repression peut nous permettre d' espérer

une manifestation paysanne vers 1955 au Donjon

Pourquoi a t' on peur à ce point du peuple , pourquoi a t'on peur à ce point des syndicats revendicatifs et de leurs responsables.


Je pense aujourd'hui ,que comme à chaque grande crise ,les politiques conservatrices imposent une pression inacceptable sur les femmes et les hommes qui ont été choisi par les adhérents pour conduire leur organisation de défense, l'agriculture ne déroge pas à la règle , si ce n'est pas l'administration ,c'est le système financier qui fait le sale boulot , tentant par tous les moyens de décridibiliser ces meneurs ( comme les appellent le RG) car formater par le système avoir des ennuis financiers relève de la correctionnelle pour les paysans .


Une autre technique consiste à proposer une aide discrète , mais efficace, à certains responsables, étant entendu que en retour la personne ciblée ne fait plus que semblant de défendre la cause et les intérêts de ses adhérents! et en plus elle marche !


Le syndicalisme est une école de la vie difficile , mais enrichissante d' un point de vue intellectuelle , pourtant nombres d'entre nous ,baissent les bras et rentrent chez eux .


Pourtant ,il faut tenir , tenir et tenir encore , les rassemblements étant la partie visible de l'iceberg du travail syndical et c'est bien un travail de tous les jours sans rémission jamais.


Certes, aujourd'hui nous sentons un frémissement dans les consciences , où ira le mouvement jusqu'où les gens serons capables d'aller , comprendront'ils que c'est à eux de prendre leur destin en main, si, ils veulent changer de politique ;voter ne suffit plus ,loin sans faut , même quand vous avez des élus qui vous semblent proches de vous , nous savons qu'ils n'avancerons pas si la rue n'est pas là, l'ancienne "gauche plurielle " est encore là pour le prouver !


Nous sommes quelques fois abasourdis par le comportement de "copains" à la tête de collectivités locales , ce qui participe d' ailleurs à la montée du fatalisme: le pire de nos ennemis dans cette bataille contre le capital, d'où l'importance d' un syndicalisme fort et démocratique ; mais lui consacrer sa vie devient tâche presque inhumaine , tellement le défi est immense .L'espoir devient notre seul moteur , il est vrai encourager aujourd'hui par le comportement inattendu de gens qui semblaient jusqu'alors étranger au mouvement social.


Pour conclure gardons le moral et prenant exemple sur nos illustres prédécesseurs ,


BATTONS NOUS ,PIED A PIED Pour construire des lendemains meilleurs; la peur de nos dirigeants est le meilleur des arguments pour comprendre que nous avons des raisons d'espérer et que nous sommes sur la bonne voie.

vendredi 1 mai 2009

la mobilisation seule réponse possible à la politique du capital

Ce matin au départ du cortège

Ce premier Mai était à la hauteur des attentes , ou l'an passé nous étions 200 cette année c'est un cortège d e 3000 personnes qui a sillonné Moulins , la FDSEA l'avait dit ,elle en serait ,parole tenue, et nos retraités étaient là aussi.
Ce matin nous sentions ce malaise , cette inquiétude des jours ,des crises historiques ;palpable était la tension , le ras le bol , chacun exprimait sa sensation de vive inquiétude à sa façon ,au son de l'internationale ou autre slogan .
Un pas est franchi dans la détermination des gens à voir changer le sens de l'histoire , toute la question est de savoir si , autant les organisations syndicales que politiques sont au rendez vous pour entendre cette détresse afin , de faire ,avec les gens infléchir la politique ultra libérale menée en Europe , la gauche toute la gauche porte maintenant la responsabilité de ne pas décevoir , sinon , sans repères les manifestations se feront dans la violence et en tout sens ,sans résultat , sinon asseoir un peu mieux la pensée unique .
Nous avons tous intérêt à être de plus en plus exigents envers les états majors des divers organisations afin que personne ne s'endorme sur ses lauriers : l'heure est grave ,les répercutions sur les travailleurs sont dramatiques ; nous sommes entrés dans le vif du sujet et les dégâts sont visibles :licenciements par milliers, fermeture de petites entreprises personnelles ; les banques font leur sâle travail , et dans notre secteur ce que j'avais hélas prévus se réalise en Allier ,un paysan par semaine met fin à ses jours , nous vivons un vrai drame collectif ou les plus faibles tombent les uns après les autres .
SERRONS LES RANGS LES AMIS ET SECOUONS NOUS
Amis entend tu..............