Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

dimanche 31 octobre 2010

Qui a dit que tous les jeunes étaient soumis , camarade!

Les voyous restent les voyous





 Depuis quelques temps , n'est pas nombreux sont ceux qui se font entendre par tous les moyens ; normal certains ont eu la bonne idée de bloquer les raffineries , les lieux de stockages de carburants , ils ont raison ; 
 Remarquez que télé  TE FE UN ou si vous préférez radio Paris , en fait ses choux gras , pensez à tous ces désagréments : panne sèche ! plus rien , oui plus une goutte , enfin officiellement ! 
 Ces crétins de grévistes ils nous foutent une pagaille! mais pas un dans les rues ,des manifestations minables , enfin officiellement! 





Et pendant ce temps là!!! ces voyous dans l'ombre sans rien dire ..... font valser les étiquettes !!! et oui comme disait mon banquier , c'est moi le financier c'est moi qui décide!! ( pour combien de temps!) N'empêche que ces petits cochons nous mettent 10à 15 cc  par litres sur les carburants et ailleurs , en nous expliquant qu'il faut faire plus de Km pour aller chercher la marchandise. 
Alors un calcul : 10 cc x par 25000 litres cela fait 2500€ par camion de plus ce qui veut dire que même si le transporteur prend 3 € du Km cela fait 833 KM supplémentaires  par camion , et à par cela on se fout pas de notre gueule , mais bien sûr c'est la faute des salauds de grévistes!










Alors on les rangent ,ou pas ces cagoules

 
 Quand j'entend dire qu'ils sont là pour nous protéger , j'ai les cheveux qui se dressent sur la tête!
Enfin ,plus le mensonge est gros plus il a de chance d'être cru!
 En fin de compte , ces tenues ne  vous rappellent rien? et dire que l'on s'en prend à une pauvre femme avec un foulard...................

MUMIA , la mort à très court terme?

ENSEMBLE, SAUVONS MUMIA
Collectif Unitaire National de Soutien à Mumia Abu-Jamal
43, boulevard de Magenta 75010 Paris - TEL : 01 53 38 99 99 - FAX : 01 40 40 90 98 - E MAIL : abujamal@free.fr
http://www.mumiabujamal.net

APPEL URGENT AUX SOUTIENS A MUMIA ABU-JAMAL

Comme vous le savez, la situation judiciaire de Mumia est très préoccupante. La Cour d'Appel Fédérale de Philadelphie - audience le 9 novembre prochain - aura en effet à décider de la sentence définitive : peine de mort ou prison à perpétuité ... Et
ce, sur l'injonction de la Cour Suprême des Etats-Unis qui demande à la Cour d'Appel de se conformer à la jurisprudence d'une affaire où le prévenu a été condamné à mort ! Autrement dit, la plus haute juridiction américaine, après avoir écarter tout nouveau procès, se prononce sans autre examen pour l'exécution
immédiate de Mumia. La question est de savoir si la dite Cour d'Appel résistera à cette pression en refusant ou non de condamner Mumia à mort.
Chacun comprendra que cette situation appelle une mobilisation urgente pour sauver cet homme privé du droit élémentaire à défendre son innocence et dont la vie se résume depuis 29 ans à espérer sortir enfin du couloir de la mort.
Le 9 novembre, partout dans le monde, des initiatives interpelleront les autorités américaines pour formuler l'exigence de justice et de liberté en faveur de Mumia.
Une délégation française se rendra à l'audience de Philadelphie pour apporter son soutien à Mumia et à son équipe de défense dirigée par Maître Robert R. Bryan.
Les élus et représentants des organisations souhaitant participer à cette délégation sont invités à prendre d'urgence contact avec Jacky Hortaut : jackyfree@orange.fr
Le même jour, nous appelons à des rassemblements en France devant les représentations consulaires des Etats-Unis à Paris et en province : Bordeaux, Lyon, Marseille, Nice, Rennes, Strasbourg, Toulouse. Pour connaître les adresses & contacts des représentations consulaires, cliquez sur :
http://french.france.usembassy.gov/postes-consulaires.html

Nous invitons les collectifs de soutien, les organisations et les élus engagés aux côtés de Mumia à se réunir pour définir les modalités de ces rassemblements. Pour vous aider à prendre contact localement et régionalement, vous trouverez en pièces jointes la liste des organisations membres du Collectif Unitaire National. Nous comptons sur votre engagement et merci de nous tenir informés de vos décisions par e-mail :abujamal@free.fr
Le Collectif Unitaire National de soutien à Mumia Abu-Jamal,
rassemblant une centaine d'organisations et de collectivités publiques françaises
19 octobre 2010

Des fleurs , oui des fleurs ............notre fille , ballottée car différente , et pourtant tellement intelligente des jeunes que la société rejette , pourtant et pour la première fois une oreille s'est ouverte pour écouter .....espérons


samedi 30 octobre 2010

Brassens et les copains aujourd'hui plus encore!

pour tous les copains de l'Allier et d'ailleurs à la FDSEA et ailleurs ,à tous ceux pour qui le mot amitié veut encore dire quelque chose..........


Un grand de l'histoire du 20eme siècle s'en est allé( Le grand Soir)

L’humanité de Marcelino Camacho

Décès du dirigeant historique de Comisiones Obreras (Commissions Ouvrières) et du Parti Communiste d´Espagne (PCE)

AMOROS Mario
Marcelino Camacho est décédé ce matin (vendredi), à Madrid, à l’âge de 92 ans. Fils d’un cheminot militant syndical de la UGT (Union Générale des Travailleurs), Marcelino est né en 1918, à Osma La Rasa (Province de Soria), et adhéra au Parti Communiste d’Espagne en 1935, en cette annnée qui vit, en Espagne, la naissance du Front Populaire.
Il fut un de ces milliers de jeunes antifascistes qui apportèrent leur soutien à la République durant les trois années de guerre civile et, en mars 1939, il eut à endurer l’ignominie d’être jeté en prison, à Madrid, comme tant d’autres communistes, victime de la junte putschiste du colonel Casado qui négocia la capitulation de Madrid.
Après plusieurs mois de clandestinité, il est arrêté et condamné à la réclusion dans des camps de travail forcé ; le dernier camp qu’il connut fut celui de Tanger d’où il s’évada ; il trouva l’exil à Oran (Algérie). Il rentre en Espagne en 1957 et il est embauché comme ouvrier métallurgiste dans la mythique entreprise Perkins Hispania et de là, il participe à la fondation de Comisiones Obreras, une forme moderne de faire vivre le syndicalisme de caractère socio-politique qui alliait la défense des droits et des aspirations de la classe ouvrière à la lutte pour la démocratie et le socialisme. Cette juste stratégie de pénétration dans les syndicats verticaux franquistes pour en prendre le contrôle de l’intérieur et défendre les revendications des travailleurs, s’avéra efficace et très vite le sigle CCOO, comme celui du PCE, visibles sur tous les chantiers et dans toutes les luttes, furent identifiés au mot « liberté ».
JPEG - 46.4 ko
Homenaje Marcelino Camacho 2007
En 1967, Marcelino Camacho est arrêté et passe neuf années en prison, condamné lors du procès dit « des 1.001 » par lequel la dictature jugea de façon arbitraire les principaux dirigeants de Comisiones Obreras. À sa sortie, de prison, en 1976, Marcelino fait cette déclaration : « Ils ne nous ont pas fait reculer, ils ne nous ont pas fait plier, ils ne nous domestiqueront jamais ».
Membre du Comité Central du Parti Communiste d’Espagne, en 1977 et en 1979, il est élu député d’une circonscription de Madrid, mais il démissionne de son siège de député en 1981 en cohérence avec son désaccord avec la direction nationale du PCE assumée, à l’époque, par Santiago Carrillo. Il a été le Secrétaire Général de CCOO jusqu’en 1987 et il a eu pour successeur Antonio Gutiérrez qui est, aujourd’hui, député du parti socialiste. Il a occupé le poste honorifique de président de CCOO jusqu’au Congrès de 1996 où éclata son conflit avec la tendance majoritaire dirigée par Antonio Gutiérrez qui fit voter sa destitution suite aux critiques que Marcelino Camacho faisait de l’orientation droitière imposée à CCOO et de la perte de l’identification de celle-ci avec la classe ouvrière.
Jusqu’au dernier jour de sa vie, Marcelino Camacho a été le titulaire de la carte Nº 1 d’adhérent à CCOO et, bien entendu, il a eu sa carte de membre du Parti Communiste d’Espagne.
Ici s’arrête cette succincte biographie d’un homme qui a consacré sa vie à la défense de la classe ouvrière. Mais nous qui l’avons connu tout au long de son parcours syndical, durant ses années de prison ou bien, comme moi, dans les réunions et congrès du Parti, nous qui avons partagé avec lui l’allégresse de la Fête annuelle du PCE , nous qui l’avons écouté parler dans diverses conférences, et comment !, de « la révolution technico-scientifique », nous nous souvenons aujourd’hui et nous nous souviendrons toujours de l’humanité de Marcelino, une humanité inséparable des idéaux les plus nobles qu’un être humain peut embrasser, une humanité bien à l’abri sous les pull-overs que son épouse Josefina lui a tricotés durant plus de 60 ans.
JPEG - 5.7 ko
Marcelino Camacho en 1978
S’il vous arrivait de rencontrer Marcelino dans le métro ou si le hasard vous faisait voyager dans le même compartiment de train qui le ramenait de quelque conférence ou entretien organisé en province et si vous le saluiez, il vous rendait le plus affable des sourires, il vous serrait la main avec cette chaleur sincère avec laquelle les vieux lutteurs savent encourager les jeunes générations à reconnaître et à parcourir le chemin qu’ils ont tracé et cela avec des mots simples : « Salut camarade, toujours de l’avant, toujours à gauche ».
Chez les gens de la rue qui le reconnaissaient dans son quartier de Carabanchel (Madrid) ou dans le métro, vous appréciez et étiez ému par cette reconnaissance chaleureuse avec laquelle ces gens simples rendaient hommage au parcourt exemplaire d’un homme honnête, courageux, cohérent, austère, dont la vie s’est éteinte il y a quelques heures, mais dont le souvenir restera à jamais dans l’Histoire et dans la mémoire du peuple, et dans la nôtre, ses camarades.
Parce qu’ «  Ils ne nous ont pas fait reculer, ils ne nous ont pas fait plier, ils ne nous domestiqueront jamais ».
Mario Amorós, Rebelion.
Traduction : Manuel Colinas pour LGS.

Vous vous souvenez de Nicole Nota cette "grande syndicaliste " qui a si bien " vendu "les salariés


Nicole Notat (Ex CFDT )
envoyé par NewWorldOpposition. - Regardez les vidéos des stars du web.

 Cette grande dame est à l'image de "ceux que l'on a à la FNSEA "tous près à donner des leçons , et après je me demande pourquoi ma ferme est mise à l'index , ou tout nous est refusé , même l'installation de nos jeunes , une seule consolation pouvoir se regarder dans la glace , mais au fait savent ils ces gens ce qu'est la conscience!

vendredi 29 octobre 2010

Hortefeux au Donjon!!!!

Ainsi MOSSIEUR  Hortefeux vient piétiner mon canton, vient salir la mémoire de ceux qui se sont battus contre le nazi, le ministre à la sinistre idéologie , auteur de toutes les dérives sécuritaires , et xénophobes vient inaugurer je ne sais quel tas de cailloux , de toute façon cette réalisation sera entachée que par le fait de l'inauguration , par ce drôle de zèbre.
 D'après ce qu'il dit il veut faire carrière en Auvergne  , il n'est pas encore élu!
 Sans le courage d'une élue de ce canton , je ne serais pas encore au courant , les élus locaux brillent'ils  par leur courage! on verra demain ceux qui iront lui serrer la main , je leur conseille de mettre des gans faut pas mélanger les microbes de Neuilly et ceux , naturels, du Donjon .
 Au fait, dans quelques années quand toutes les affaires auront éclaté au plein jour , quand le bilan humanitaire de ce régime sera établi qui osera dire qu'il a voté pour la bande à Sarko?

jeudi 28 octobre 2010

Si il le fallait un nouvel article ^pour démontrer l'arnaque de la réforme des retraites: Agoravox.fr

La retraite expliquée aux nuls


Pour imposer aux Français une réforme de la retraite qu’ils ne veulent pas, Nicolas Sarközi utilise des arguments discutables, pour ne pas dire mensongers.
Tout d’abord, il faut évacuer rapidement les lieux communs du genre : « l’augmentation de la durée de cotisation va combler le déficit ».
Si on y regarde de plus près, on s’aperçoit qu’un français rentre dans le monde du travail à l’âge de 27 ans en moyenne.
Or en 2008, ce même français sort de l’emploi salarié à l’âge de 59 ans en moyenne.
Sur ces bases, ils ne seront donc qu’une minorité à pouvoir cotiser pendant 42 ans. lien
Autre bêtise remarquable : « l’allongement de la durée de la vie rend nécessaire l’allongement de la durée de cotisation ».
La cause du déficit et du fait qu’il va continuer à se creuser n’est pas l’allongement de la durée de vie, mais l’augmentation du chômage.
Pourquoi ne pas empêcher les délocalisations, et interdire les licenciements dans les entreprises non déficitaires ?
En effet, les cotisations retraite sont prélevées uniquement sur les salaires, d’où le problème. Si elles étaient prélevées sur les richesses, il n’y aurait plus de problème.
En 1950 il fallait 4 travailleurs pour payer la retraite d’un seul individu, et en 2010, il suffit d’1,75 cotisant pour le même résultat. lien
Franck Lepage et Gaël Tanguy le démontrent avec humour dans cette vidéo.
Contrairement à une idée reçue, les profits sont peu imposés en France.
C’est Christine Lagarde qui le dit :
« il existe en France un écart significatif entre le taux d’imposition facial des bénéfice des entreprises, qui est de 33,3, et le taux réel qui est de 22%. La première raison à cela est l’existence en France de nombreuses exonérations ou taux réduits dont les grands groupes savent tirer parti »
Le déficit des retraites se monte en 2010 à 39 Milliards, or l’ensemble des exonérations de charges sociales pour les entreprises se monte à 40 milliards.
La fraude dans ce domaine s’élève à 30 milliards d’euros. lien
Cherchez l’erreur ?
Un autre argument est avancé par le gouvernement : « dans les autres pays, l’âge de la retraite a été repoussé ».
Même si tous les autres pays faisaient çà (ce qui n’est pas le cas) çà ne signifierait pas pour autant qu’ils aient raison.
On nous affirme que l’âge de la retraite en Allemagne serait de 67 ans. ?!
Totalement faux, ce sera 67 ans (peut-être) en 2030, et d’ici là beaucoup de choses peuvent changer.
Il faut ajouter qu’en Allemagne, le nombre d’annuités à cotiser n’est pas de 40 ans (ce qui est le cas en France) mais de 35.
Avant de prendre une telle décision, il y a eu en Allemagne de réels débats, jamais de passage en force, comme en France. En Suède, l’arbitrage a duré 10 ans.
Ce power-point résume bien la situation tout comme cette vidéo
Les députés que nous avons élus avaient-ils le droit de voter contre ceux qui les ont élus ?
Espérons que les citoyens s’en souviendront en 2012, lors des législatives.
Mais qu’en est-il de la retraite de ces mêmes députés ?
Connaissez-vous l’histoire de l’amendement n° 249 ?
Quelques députés verts audacieux (Annie Poursinoff, Yves Cochet, Noel Mamère, et François De Rugy) avaient proposé de reconsidérer les avantages considérables qu’ils ont en matière de retraite : ils ne cotisent qu’à hauteur de 12%, le reste (52 millions d’euros annuels pour tous les députés) est payé par l’Etat, c’est-à-dire par nous.
Pour 1 € cotisé, ils reçoivent à leur retraite 6 euros, alors que nous ne recevons dans le meilleur des cas qu’1,50 € pour 1 € cotisé.
Le 9 septembre 2010, l’amendement a été rejeté. Regardez cette vidéo du débat.
Comme le dit Gérard Filoche, inspecteur du travail, 57% de nos concitoyens pensent qu’il ne faut pas toucher la retraite à 60 ans.
Libre à chacun de travailler jusqu’à la mort, mais on n’a pas le droit d’obliger une personne à travailler plus qu’il ne veut, ou qu’il ne peut.
Gérard Filoche, fait sur cette vidéo en deux parties de 20 petites minutes un très bon résumé de la situation.
Il épingle brillamment Sarközy, lequel prétend que nous avons gagné 40 ans d’espérance de vie. Filoche évoque des évidences :
A 55 ans, 2 maladies sur 5 sont liées au travail, et à 60 ans, 3 maladies sur 5 sont liées au travail.
L’ouvrier qui a passé sa vie derrière un marteau piqueur n’a pas la même espérance de vie que celle d’un fonctionnaire.
Allons-nous voir des infirmières de 62 ans continuer à s’occuper de leurs patients alors même qu’elles auraient besoin de souffler ? Devront-elles le faire en déambulateur ?
Mais au delà des pénibilités physiques, il évoque aussi les pénibilités mentales : un instituteur qui a passé 35 ans de sa vie à gérer des classes surchargées, et des enfants turbulents ne voit pas d’un œil très réjoui arriver l’obligation de travailler toujours plus tard. 
Il y a en France 180 000 accidents cardio-vasculaires annuels dont la moitié est liée à l’activité professionnelle.
Gérard Filoche raconte le décès d’un homme, qui après 15 heures de travail, sortant de son bureau, est mort brutalement sur le trottoir.
Cet accident cardio-vasculaire n’a pas été comptabilisé comme « accident du travail », puisqu’il s’est produit dans la rue…
Et que dire des cancers liés au travail : ils ne sont pas comptabilisés, mais ils existent malgré tout.
Et Filoche de faire un constat cruel : travaillez plus longtemps, vous mourrez plus tôt.
Il se base pour justifier cette affirmation sur une information indéniable :
Les assurances sur la vie, pour lesquelles nous sommes régulièrement sollicités, se basent pour leurs calculs sur une « table de mortalité ».
Or, ces tables disent que si nous travaillons 2 ans de plus, nous vivrons 1 an de moins.
Gérard Filoche se bat aussi pour la terminologie des mots :
« Il n’y a pas de charges sociales en France, il n’y a que des cotisations, qui sont prélevées sur nos salaires, mise dans un pot commun et qui sont redistribuées à chacun suivant ses besoins. Ce ne sont pas des prélèvements obligatoires, ce sont des prélèvements volontaires, et nos ainés se sont battus pour çà ».
Il épingle aussi Christine Lagarde, critiquée pour avoir obligé les chômeurs de 57 ans à continuer d’aller « pointer au chômage ». lien
Elle a commis une bourde terrible en lâchant :
« Quand on a 57 ans, on n’est pas fichu », mais alors, répond Gérard Filoche : « c’est quand on est fichus qu’on a droit à la retraite ? ».
L’INSEE calcule l’espérance de vie en bonne santé : 63 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes, et 59 ans pour les ouvriers.
Il conclut par cette évidence :
Les plus belles années de la retraite, c’est entre 60 et 65 ans, et les plus dures années de vie au travail, c’est entre 60 et 65 ans.
Les 500 premières familles les plus riches de France pèsent 194 milliards d’euros.
Il y a 378 000 millionnaires en euros en France.
Face aux 8 millions de français qui vivent dans la pauvreté (moins de 950 € par mois), la France arrive en troisième place au nombre des millionnaires. lien
La France n’est pas pauvre, les richesses sont seulement moins bien partagées.
Le gouvernement a exonéré (charges sociales) les entreprises à hauteur de 45 milliards, après avoir affirmé qu’ils avaient de la peine à trouver 400 millions d’euros pour les chômeurs en fin de droit, qu’ils qualifient aimablement d’assistés.
Mais, comme le dit Gérard Filoche, les assistés, ce sont les patrons.
Les niches fiscales les plus importantes, celles consenties aux plus nantis, représentent 72 milliards d’euros.
Si on additionne tous ces milliards, on voit qu’il y a donc largement de quoi payer les retraites.
Il y a donc aujourd’hui l’évidente volonté de l’état de casser le système actuel, afin de favoriser les sociétés d’assurances, lesquelles vont bientôt pouvoir nous proposer des « retraites à la carte ».
Médiapart l’affirme le 14 octobre 2010 : 
« La réforme va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition et sera donc propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France ».
(Ceux-ci sont responsables aux USA des faillites que l’on sait, alors que le peuple américain était globalement hostile à la retraite par répartition. Bernard Madoff qui s’occupait des placements en bourse de ces fonds de pension, est l’un des principaux artisans de cette faillite).
Parmi les opérateurs privés qui vont opérer en France, on trouve le groupe Malakoff Médéric, dont le délégué général n’est autre que le frère du Président : Guillaume Sarkozy. lien
La boucle est donc bouclée, car comme dit mon vieil ami africain :
« Un acacias ne tombe pas à la volonté d’une chèvre maigre qui convoite ses fruits ».
L’image illustrant l’article vient de « internaute.com »

du grand soir, un article de Serge Charbonneau

L’injustice suit son cours ! On oblige les aveux et on fait taire ceux qui savent.

Tarek Aziz, vous connaissez ?

Serge CHARBONNEAU
Je me souviens de ce diplomate irakien. Je me souviens de ses interventions très sensées à l’ONU. Je me souviens de sa volonté à vouloir négocier de bonne foi.
Je me souviens qu’il était chrétien.
Je me souviens que le "régime" de Saddam était "laïc".
L’injustice internationale a atteint un nouveau sommet hier.
Deux événements à faire vomir.
L’obligation de plaider coupable du jeune Omar Khadr et la condamnation à mort de ce chrétien, Tarek Aziz qui s’est rendu volontairement aux « autorités » des USA.
Nos médias rapportent sans même froncer le front sans même un léger sourcillement désapprobateur. Dire qu’on se gargarise allègrement avec le prix politique Nobel de la paix (sic) 2010 qu’on veut faire libérer...
Dire qu’on se gargarisait allègrement des allégations de mauvaise volonté du président du Honduras, cet élu qu’on a renversé par les armes et qu’on disait à vous en faire vomir qu’il était "déchu"…
Dire qu’on se gargarise de prisonniers "politiques" à Cuba pendant que sur un territoire honteusement occupé par des forces étrangères sur cette même île, on retrouve, au grand jour, un des pires camps de prisonniers politiques de la planète. Un camp où l’on emprisonne un enfant, où l’on torture et où la justice la plus élémentaire n’a plus cours.
Dire qu’on s’acharne sur les Mugabe, Chávez, Fernandez (Kirchner), Ortega, Correa, Poutine, etc. et qu’on rapporte, sans broncher, l’élimination de cet Humain, Tarek Aziz.
C’est la justice "irakienne" dira-t-on.
Voyons l’Irak n’existe plus. Il y a un gouvernement d’apparence tout au plus. C’est l’injustice de l’empire US qui prévaut.
On a décidé rapidement d’éliminer Tarek Aziz parce que celui-ci, tout comme Saddam Hussein, peut en dire trop. Il pourrait corroborer les documents "secrets" divulgués par Wikileaks.http://wikileaks.org/iraq/diarydig
Et pour le jeune Khadr, maintenant devenu un Homme après avoir vécu 8 ans dans ce camp de concentration, après avoir été torturé et brisé, on le force par un vil chantage à avouer une culpabilité qu’il a toujours niée.
Ça me rappelle les aveux (sic) de Khaled Cheikh Mohammed.
Après avoir été savamment cuisiné, Kahled Cheikh Mohammed, tout comme Omar Kadr, a avoué tout ce que ses bourreaux voulaient.
“J’ai été responsable de l’opération du 11 septembre de A à Z” a-t-il dit.
Et même de tous ces complots des 15 années précédentes.
Il a dit être membre en règle d’Al-Qaïda.
Il a dit être de l’organisation terroriste ayant perpétré le premier attentat à la voiture piégée au World Trade Center en 1993.
Khaled Cheikh Mohammed a également reconnu son implication dans la planification de l’attaque d’une station balnéaire fréquentée par des Israéliens au Kenya en 2002 et l’attaque au missile ratée d’un avion de ligne israélien après le décollage de Mombasa au Kenya. Il a aussi endossé la responsabilité de l’explosion de la boîte de nuit à Bali, en Indonésie en 2002.
Est-ce suffisant ?
NON
Il a déclaré avoir planifié des tentatives d’assassinat contre les anciens présidents américains Jimmy Carter et Bill Clinton, des attaques contres des centrales nucléaires américaines et des ponts suspendus à New York, la destruction d’ambassades américaines et israéliennes en Asie et en Australie, des attaques contre des navires de l’armée américaine et des pétroliers à travers le monde et une tentative de destruction d’une compagnie pétrolière appartenant à Henry Kissinger à Sumatra, en Indonésie.
Est-ce suffisant ?
NON
"I decapitated with my blessed right hand the American Jew, Daniel Pearl in Karachi."
Oui, il a même avoué avoir décapité lui-même, avec sa main droite bénie, le juif américain Daniel Pearl. Ce journaliste d’enquête qui fouillait un peu trop sur les liens entre l’ISI pakistanais et la CIA.
Il aurait aussi eu des liens avec Richard Reid qui voulait abattre un avion transatlantique le 22 décembre 2001. Ce Britannique à bord d’un vol Paris-Miami de la compagnie American Airlines qui a tenté d’allumer des explosifs cachés dans ses semelles de souliers.
Mohammed, qu’on dit être le numéro 3 d’Al-Qaïda, s’est déclaré responsable de la préparation de 28 attaques individuelles, dont plusieurs n’ont jamais été exécutées.
26 pages d’aveux publiées par le Pentagone.
Après tous ces aveux, on pourrait dire : "Un chausson aux pommes avec ça ?"
Oui, on oblige les "aveux" (sic).
Oui, on fait taire ceux qui savent, les témoins, les acteurs.
Saddam, cet ancien allié US était une menace pour les blancs américains (dans le sens pur et non ethnique) .
Tarek Aziz est aussi une menace.
En 2007, il disait être à la rédaction de ses mémoires et demeurait confiant d’être un jour libéré.http://www.palestine-solidarite.org...
Voici des extraits de l’entrevue :
Lokman Iskender : Vous êtes en prison depuis 4 ans. Est-ce que vous vous attendiez à cela ?
T.A : Non, mais pour ma famille, j’accepte tout, même d’y rester 15 ans.
Q : avez-vous regretté de vous être livré aux américains en échange du départ de votre famille ?
Tarek Aziz : nullement !
Q : Mais ils vous ont détenu 4 ans sans la moindre inculpation.
T.A : Le départ de ma famille était prioritaire pour moi. D’autre part, mes chances de pouvoir me cacher en Irak étaient très faibles. Je suis très connu en ma qualité de diplomate et j’avais dans l’idée qu’il valait mieux me rendre aux américains que d’être arrêté par les Irakiens. Ceci me donne l’occasion en tout cas d’écrire l’histoire véritable de l’homme Saddam, de l’Irak et de ses relations étrangères depuis les années quatre-vingt-dix jusqu’à nos jours.
Q : On a annoncé le 15/3/7 que l’Irak allait étudier sérieusement l’abolition de la peine de mort.
T.A (En rigolant) : Oui maintenant qu’ils ont fait ce qu’ils voulaient [pendre Saddam, NDLR], ils peuvent abolir la peine de mort !
Q : Avez-vous commencé la rédaction de vos mémoires ?
Tarek Aziz : Oui.
Q : Est-ce qu’il y aurait des détails à nous fournir à ce sujet ?
T.A : Plus tard ! Plus tard !
Plus tard ! Plus tard !
Ce sera évidemment trop tard. Tarek Aziz, cet Homme qui en savait trop se baladera au bout de sa corde.
Nos médias moraux nous parleront de justice !
Nos braves éditorialistes si prompts à condamner la Chine, Cuba, la Russie, le Venezuela, le Zimbabwe, l’Iran, ne s’offusqueront pas de ce geste dégoulinant de l’injustice la plus totale.
Il faut voir le bulletin de nouvelles de FR2 du 13 février 2003
À la suite de quelques reportages, Monsieur Tarek Aziz est en converse en direct de Rome, à la veille de sa rencontre avec le pape, avec l’animateur de l’émission.http://www.ina.fr/video/2217897001/...
Nous savons tous maintenant que les États-Unis mentaient honteusement au monde entier afin de justifier l’invasion qu’ils s’apprêtaient à faire (impunément).
Ce bulletin de nouvelles du 13 février 2003 est sérieusement à voir.
Il faut vraiment réfléchir sur la mémoire sélective de nos médias de masse qui nous aiguillent allègrement l’opinion.
De plus, la construction de la peur collective est aussi très intéressante à analyser.
Le coup du Vénézuélien arrivant de Bogota (Colombie) avec une grenade pour commettre un attentat à Londres est « remarquable ». Il faut voir, avec le recul des années, avec les mensonges connus et dénoncés, avec les budgets militaires votés et utilisés, avec l’occupation du Moyen-Orient, avec les manœuvres militaires actuelles et leurs justifications plus que louches, ce bulletin. En plus d’être une superbe leçon d’Histoire, il nous fait la démonstration de l’utilisation du sentiment de peur.
Si nos journalistes étaient plus éveillés, il serait intéressant de lancer une enquête sur cet homme (vénézuélien) qui arriva à Londres en février 2003, avec une grenade dans ses bagages. Pourquoi donc ? En tout cas, c’est très efficace pour entraîner la peur collective du terrorisme qui menace ( !). Jugez par vous-mêmes. Ce même scénario est employé régulièrement. On craint tous le terrorisme et on approuve donc cette guerre contre les ennemis terroristes invisibles et omniprésents.
Bonnes réflexions.
Quelle tristesse pour Omar Kadr et pour Tarek Aziz !
L’injustice suit son cours !
Serge Charbonneau
Québec
À lire :
Entrevue avec Tarek Aziz le 5 août 2010 http://www.guardian.co.uk/world/201...
Iraq’s Tariq Aziz Tells Dan Rather About Al-Qaeda In Iraq (2002) http://www.rense.com/general28/alaq.htm
Tarek Aziz à l’ONU
Qui donc étaient les menteurs ???
Nous le savons tous, mais nos médias moraux nous le font oublier quotidiennement. Une HONTE !http://www.ina.fr/politique/politiq...
Tarek Aziz à l’Élysée http://www.ina.fr/politique/politiq...
Tarek Aziz un allié des ÉU lors de la guerre contre l’Iran http://www.ina.fr/histoire-et-confl...
[1] Pentagon Releases Audio of Khalid Sheikh Mohammed Testimonyhttp://www.foxnews.com/story/0,2933,296695,00.html
Khaled Cheikh Mohammed passe aux aveux : « J’ai été responsable des attentats du 11 septembre »http://www.tunisia-today.com/archiv...

Quelle ressemblance , mes amis , sauf qu'en couleur ils ne sont pas rigolo du tout!

Merci à Cathy

mercredi 27 octobre 2010

en mortalité infantile la France passe en Europe du 5eme au 14 eme rang!Sur une suggestion de David

Et si en France la fermeture des maternités de proximité commençait à se faire sentir! C'est aussi cela le résultat du libéralisme , pour les autres tranches de vies il faut à mon avis attendre encore un peu , le résultat ne saurait tarder, on ne parle pas bien des conditions de vie donc de santé .


Un article de l' associadet press:

Si le nombre de décès augmente depuis 2006, l'espérance de vie des Français suit le même chemin, selon une étude publiée mercredi par l'Institut national de la statistique. Lire la suite l'article


Le nombre de décès a augmenté trois années de suite depuis 2006 pour atteindre 538.000 en 2009, précise l'INSEE. Ce chiffre avait déjà augmenté en 2003, avec la canicule.


Les taux de mortalité à chaque âge baissent presque tous, à l'exception de la mortalité infantile qui a "légèrement" progressé l'an dernier, atteignant 3,7 décès pour 1.000 "naissances vivantes". La France est ainsi passée du 5e rang européen en 1999 au 14e en 2008.


Cette mortalité infantile (avant un an) est deux fois et demie plus élevée dans les départements d'Outre-mer qu'en métropole (8,8 décès pour 1.000 naissances dans les DOM, contre 3,7).


L'espérance de vie augmente par ailleurs régulièrement: elle atteint ainsi 84,5 ans pour les femmes et 77,8 ans pour les hommes en France métropolitaine. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les hommes gagnent en moyenne chaque année trois mois d'espérance de vie, contre deux mois pour les femmes.


Les personnes âgées meurent davantage en hiver, souvent des suites de maladies respiratoires ou de chutes. De leur côté, les jeunes de moins de 35 ans décèdent surtout en août et juillet, principalement de morts violentes. Entre 35 et 49 ans, les décès sont répartis sur l'année. AP

A lire Chez Daniel Levieux ( gauchepourchanger : adresse en marge)

L' affaire Bettancour vu par cet intellectuel et ami , toujours aussi incisif! Avec ses analyses toujours percutante , avec une qualité de plus pour moi : il aime la photographie!



mardi 26 octobre 2010

Il ne faut pas oublier Ibrahim , malgrés tout le reste , lui est le plus vieux prisonnier politique et otage de l'état français

Cliquez sur les images pour les agrandir merci à la mairie de Calonne : que fleurissent partout ces banderoles!

La voilà ce tub de l'automne !

Le mouvement syndical montre aussi son imagination .........dans la chanson , et quelle chanson , Ha cette CGT ! ! !

La salsa du Fillon
 
"Ouiiiiiiii, je suis premier ministre « horreur ! »
Je suis imbu, je suis cynique « horreur ! Malheur ! »
Oui, oui, oui avec toute ma clique,
Je vais vous mater à coups de trique
 
La retraite par répartition,
Je vais vous la carrer dans l’Fillon.
Une seule issue pour vos cotisations :
CAPI - TALI - SATION !
 
Avec mes potes de l’UMP
A l’assemblée on a voté.
On va tous vous faire bosser Longtemps,
vous allez en chieeeeeer…..
 
C’est la c’est la c’est la salsa du Fillon (X 4)
 
Ouiiiiii je suis Sarkozy (horreur !)
J’arrive tout droit de Hongrie (horreur ! malheur !)
Oui, oui, oui, j’affame le pays
Car au MEDEF j’ai plein d’amis.
 
J’ai la maîtrise de l’inflation
Comme Rachida pour la fellation
Avec Nadine Morano
C’est les reines du pipeau !
 
Quant à ma femme Carlita
Tout l’show biz est passé par là
Je dois chausser mes talonnettes
Quand je veux lui faire sa fêêêêête…
 
Ouiiiiiii quand je vois Eric Woerth (horreur !)
J’ai envie d’l’appeler Eric Beurk (horreur ! malheur !)
Lui, lui, lui et sa réforme pourrie
Méritent la haine et le mépris.
 
Il faudrait être aveugle et sourd
Pour l’croire honnête avec Bettencourt.
Pour les retraites, il nous laisse rien
Comme chez mamie Zinzin.
 
Pas touche au bouclier fiscal
Et préservons le capital.
Pour tous les amis du Fouquet’s
Aujourd’hui c’est bien la fêêêêêête !"

une vidéo de la suisse romande qui vaut tous les grands discourts a voir absolument en cliquant sur le lie ci dessous!

http://www.bu2z.com/video/reportage-sarkozy-censure.html

lundi 25 octobre 2010

Bernard Friot : l'enjeu des retraites; un peu de temps pour regarder cette vidéo très formatrice


Bernard FRIOT- L'enjeu des retraites
envoyé par buzuck70. - L'actualité du moment en vidéo.

De la CGT, un témoignage très fiable , cela sent le chaud

un camarade lyonnais du Syndicat National des Travailleurs de la Recherche Scientifique de la CGT
« je voulais vous signaler un incident qui nous a été rapporté par notre secrétaire de syndicat.
>  Il était sur la place Bellecour avant le début de la manif du 19
 octobre avec ses collègues pompiers et des groupes de jeunes, quand ils ont assisté  à une agression verbale et physique de la part d'individus, qui portaient des badges CGT, vis à vis d'un groupe de jeunes. les pompiers se sont interposés et ont réussi à ceinturés les agresseurs (ce sont des pompiers et ils sont costauds!).Tant et si bien qu'ils ont eu la surprise de voir ces individus sortir leur carte de police  pour se défendre car c'était des flics de la BAC !
>  Non mais est ce vous y croyez ?!!!
> J'ai beau me dire qu'ils sont capables de tout, j'en suis quand même pas revenu ! Du coup, les pompiers leur ont arraché leurs badges CGT et leur ont dit qu'ils valaient mieux pour eux qu'ils foutent le camp, ce qu'ils ont fait
>

dimanche 24 octobre 2010

Ensemble , tous ensembles et....vivre!

Sur La Montagne d'hier , un lecteur se demandait pourquoi les paysans ne se battaient pas pour leurs retraites !  C'est la même Montagne qui n'a jamais vu les paysans dans les cortèges de l'Allier! 
 Pourtant les paysans se battent pour leur retraites toutes pratiquement au dessous du seuil de pauvreté , mais nous nous battons aussi pour faire naître d'autres solidarités , d'autres passerelles entre nos deux mondes , qui sont victimes de la même chose , oui le capitalisme ,dans ce qu'il a de plus hideux réduit l'Homme en machine à rendement , le dossier des retraites est à bien  des égards révélateurs .
 Le but dans cette affaire n'est pas d'équilibrer les caisses de retraite , non  comme la sécu le dossier est le même , j'entend parler de négociation , mais les possédants n'ont que faire de l'équilibre ou non des caisses ! Ce  qu'il leur faut c'est des profits! faire travailler les vieux c'est exploiter un peu plus longtemps le savoir faire , l'expérience acquise , former des jeunes n'est pas rentable, il faut par tous les moyens chercher à pressuriser l'expérience acquise en diminuant le pourcentage de jeune en formation par rapport à ceux qui ont de l'expérience , ( prenons un exemple agricole  excusez moi mais je veux me faire comprendre , élever un jeune chien de berger revient cher , mieux vaux faire durer un vieux chien , élever des génisses - jeunes vaches- comptablement revient cher , mieux vaux garder les vieilles vaches avec un taux de renouvellement plus bas ) 
Tout cela vous choque , pourtant c'est la triste vérité , c'est en cela que ce régime est hideux , car sous de faux semblants , sous de faux prétextes ils mettent en place un renouvellement comptable des génération plus avantageux pour eux, un point c'est tout !
 Voila pourquoi il ne faut rien lâcher , voilà pourquoi les solidarités interprofessionnels sont aussi précieuses , nous sommes en pleine bataille de classe , le PS en louvoyant sait très bien tout cela c'est pour cela qu'il ne reviendra jamais sur le raccourcissement de la durée de cotisation car leurs capitalistes sont les mêmes  , il ne faut surtout pas écouter leur appel au calme , du genre ; on reviendra dessus en 2012 ! non c'est maintenant qu'il faut tordre le coup à ces retraites à retardement , il faut au contraire les avancer  , non je ne suis pas fou , non , car si par malheur la rue plie c'est un cran de plus de l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit, alors tous ensembles , notre travail est la seule richesse qui vaille et ils le savent , sinon il y a bel lurette qu'ils auraient lâché le morceau. 

la bande du Fouquet's

C'étaient la brochette de milliards conviées pour fèter la victoire de Sarko , aujourd'hui on se demande pourquoi ils veulent tant s'en prendre aux acquits sociaux , ce, n'était pas la nuit des longs couteaux , mais ......................................

Liste d’invités établie par Cécilia Sarkozy
  • Mathilde Agostinelli, responsable de la communication de Prada-France
  • Robert Agostinelli, fondateur du fonds d’investissement Rhône Capital, membre du Council on Foreign Office
  • Christine Albanel, ex-directrice du château de Versailles, future ministre
  • Bernard Arnault, président de LVMH, numéro un du luxe français, première fortune de France
  • Arthur, producteur et animateur de télévision
  • Patrick Balkany, député-maire de Levallois-Perret
  • Isabelle Balkany, premier adjoint de son mari, vice-présidente du Conseil général des Hauts-de-Seine
  • Nicolas Baverez, essayiste, chroniqueur au Point
  • Nicolas Bazire, secrétaire général de LVMH
  • Antoine Bernheim, banquier d’affaires, président de la compagnie d’assurances Generali
  • Nicolas Beytout, directeur de la rédaction du Figaro
  • Basile Boli, ancien joueur de l’OM, héros de la finale de coupe d’Europe des Clubs champions 1993
  • Vincent Bolloré, PDG d’Havas, sixième groupe de communication mondial
  • Zofia Borucka, top model, femme de Jean Reno
  • Martin Bouygues, PDG de Bouygues, premier actionnaire de TF1
  • Conrada de La Brosse, dirigeante de la maison de l’Esprit de Château
  • François de La Brosse, publicitaire
  • Denis Charvet, ex-rugbyman du Racing, actionnaire de casinos
  • Marie-Anne Chazel, comédienne
  • Christian Clavier, acteur de cinéma
  • Stéphane Courbit, ex-président d’Endemol France
  • Agnès Cromback, présidente de Tiffany France
  • Bruno Cromback, joaillier, PDG d’Augis 1880
  • Jean-Claude Darmon, ex-président de Sportfive, ancien grand argentier du football français
  • Serge Dassault, PDG de Dassault et du journal le Figaro
  • Rachida Dati, future ministre
  • Jean-Claude Decaux, PDG de JCDecaux, leader mondial de mobilier urbain
  • Paul Desmarais Sr, milliardaire canadien, PDG de Power Corporation, actionnaire de plusieurs groupes français
  • Dominique Desseigne, PDG du groupe Barrière
  • François Fillon, futur Premier ministre
  • Bernard Fixot, éditeur de best-sellers
  • Valérie-Anne Giscard d’Estaing, éditrice, épouse de Bernard Fixot
    Albert Frère, première fortune de Belgique
  • Hugues Gall, président de l’Institut de financement du cinéma et des industries culturelles
  • Pascal Gentil, triple vainqueur de la coupe du monde de taekwondo
  • Pierre Giacometti, directeur général d’Ipsos France
  • Henri Guaino, conseiller spécial et « plume » du Président
  • Claude Guéant, préfet, futur secrétaire général de l’Elysée
  • Johnny Hallyday, première vente de disques en France
  • Laeticia Hallyday, épouse de Johnny Hallyday
  • Roger Karoutchi, futur secrétaire d’Etat
  • Patrick Kron, PDG d’Alstom
  • Bernard Laporte, sélectionneur de l’équipe de France de rugby
  • David Martinon, futur porte-parole de l’Elysée
  • Alain Minc, président d’AM Conseil, conseil de grands dirigeants
  • Henri Proglio, PDG de Veolia, ex-Compagnie générale des eaux
  • Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre
  • Jean Reno, acteur de cinéma
  • Andrée Sarkozy, mère du Président
  • François Sarkozy, frère du Président, vice-président du conseil de surveillance du groupe Bio-Alliance Pharma
  • Guillaume Sarkozy, frère du Président, ancien vice-président Medef
  • Xavier et Sylvie de Sarrau, les meilleurs amis
  • Eric Vu-an, maître de ballet au Ballet national de Marseille
  • Richard Virenque, ancien coureur cycliste et maillot de jaune du tour de France
  • Philippe Warrin, unique photographe présent au Fouquet’s, agence SIPA