Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

lundi 11 octobre 2010

Quelle société nous prépare le capitalisme?

Tout ce passe comme si , dans ce monde industrialisé, les penseurs du système emmènent le peuple vers un assistanat  négatif. Cela mérite explication, tout débute à l'école , avec une casse systématique de l'école républicaine , laïque,  gratuite mais  aussi obligatoire , cela a commencé par les suppressions de poste , en embrayant aussitôt sur un changement de formation des enseignants,l'école n'apprend plus à réfléchir , à se former , non l'objectif  est d'enseigné , et toute la différence est là ; bourré des crânes tant pis pour ceux pour qui l'étude ne rentre pas à la même vitesse , c'est un peu comme une lame de déneigement : il sont envoyés au fossé , charge à la société de trouver une solution! Nous sommes à des années lumière ou chaque enfant sortait de l'école certes pas avec le même niveau , mais avec une méthode de réflexion qui leur permettaient d'apprendre un métier et se défendre , il fut un  temps ou les écoles agricoles avaient des cours de syndicalisme!Oui de syndicalisme
Ainsi dans un premier temps , tentent t'on de limiter la possibilité d'émancipation par le savoir .

Suit immédiatement la division des êtres , certes selon leur niveau social , mais aussi territorial , la ruralité , et la ville , mais aussi les centres villes et les banlieues qui sont stigmatisées , ou les aménagements ne permettent plus aux habitants de vivre  la même chose que les centres urbains , privé le plus souvent d'emploi les pouvoirs réussissent à créer une délinquance qui de fait, constitue un fond de commerce pour la droite conservatrice (il faut profiter de tout!).
ce  paysage de sérénité (Ardèche)ne doit pas nous faire oublier l'immense brutalité du système 
Mais aussi ruralité ,face à la ville, ou ,un   gouffre s'est ouvert , au point qu'une société complètement artificielle se crée en complète déconnexion avec la réalité naturelle (ainsi la grande majorité ne connait que le lait en boite carrée , les petits pois  en boites rondes )combien de jeunes en difficulté se retrouvent perdus dans notre cour de ferme au point qu'ils perdent toute agressivité dans ce monde étrange pour eux et retrouvent très vite un comportement proche de la normale, reste que les dégâts sont considérables, mais nous ne sommes plus dans de la délinquance mais dans la pathologie et la prison n'est en aucune manière le traitement , pire il détruit ce qui reste d'humain .
Mais la ruralité se divise de la même manière ,les gros agriculteurs mangent petit à petit  les paysans transformant sous nos yeux et le paysage et le  tissus rural, l'environnement et de fait l'avenir des générations futures avec déjà des dégâts immenses et irréversibles.
Toutes ces lignes , tous ces mots pour dire au final que s'est la loi de la jungle qui se met en  place , à l'image du capital dont la colonne vertébrale n 'est rien d'autre que le profit ,cette bête  immonde qui broie les peuples .
 Demain  ,le peuple de France a l'occasion de se faire entendre , il a si il le veut , plus que s'il le peut la possibilité de changer la donne le fera t'il? 

Aucun commentaire: