Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

vendredi 28 octobre 2011

et dire que c'est ce valet de service qui nous gouverne!!!!!!!!


Le sarkozien tel qu’on l’cause.


N. Sarkozy a commis jeudi à la télé cette phrase qui fit pleurer J. D’Ormesson : « En France, ceux qui réclament plus ne sont pas ceux qui en ont besoin le plus »
Exercices de style  :
- En France, ceux qui crient famine, ont l’grenier plein d’farine.
- S’il y en a qu’ça les démange de tout vouloir, j’ai pas été élu pour oublier ceux qui en ont b’zoin l’plus.
- En France, qui veut l’plus peut l’plus, qui veut l’moins travaille 35 heures.
- Les pauvres, tu leur donnes ça, eh bien, y l’prennent.
- Les riches, tu leur piques un centime, ils filent à l’étranger, on s’demande « c’est à quoi ça leur a servi » d’les éduquer ici.
- Laurence Parisot réclame rien : j’lui ai donné avant.
- En France, (saloperie d’épaule qui tressaute. Casse-toi, pauv’ conne) plus réclament ceux qui pas besoin, moins contente Angela Merkel.
Théophraste R. ( Syndicaliste un jour, Grévisse toujours !).
PS. En vrac pour saupoudrer : « Ch’ais pas", "ch’uis", "m’enfin", y a ».
URL de cette brève 2074
http://www.legrandsoir.info/+le-sarkozien-tel-qu-on-l-cause+.html

Sallah un jeune français traité comme un chien , d"ailleurs comme les autres prisonniers palestiniens , pourquoi? parce que son père est palestinien , et ce n'est pas du racisme?


Un autre exemple de l’hypocrisie flagrante des politiciens européens envers les réalités du Moyen-Orient est mis en exergue sur le site français de solidarité avec le franco-palestinien Salah Hamouri.

(JPG)
Salah Hamouri
Ce fils, âgé aujourd’hui de 26 ans, d’un restaurateur à Jérusalem-Est et d’une enseignante en français, est titulaire d’un passeport français comme Gilad Shalit et est complètement francophone.
Alors qu’il avait 16 ans, Salah a été arrêté le 30 Septembre 2001, juste avant le début de la rentrée scolaire, puis maintenu en isolement pendant deux mois dans le centre pour interrogatoires Moskobieh. Il a ensuite été jugé par un tribunal militaire et condamné à cinq mois de prison pour « propagande anti-israélienne » dans l’enceinte scolaire. Cette détention a été purgée dans la section des mineurs de la prison de Hasharon en Israël.
Après sa libération le mois de janvier qui a suivi, Salah est retourné au lycée puis a poursuivi ses études en s’inscrivant en sociologie à l’Université de Bethléem en 2003. A la fin du mois de février 2004, il participait à une fête à Bethléem, laquelle a subi une descente des flics israéliens et Salah s’est retrouvé maintenu en détention administrative durant quatre mois.
Salah a été arrêté une troisième fois à Ramallah le 13 mars 2005 et détenu en isolement dans le centre Moskobieh pour y être soumis à des interrogatoires. Un mois après ce confinement, il a été rapporté dans la presse qu’il avait été accusé avec deux autres personnes d’avoir préparé un attentat contre le rabbin Ovadia Yossef, le chef spirituel du parti fasciste Shas. La preuve brandie contre lui était qu’il s’était trouvé dans une voiture qui était passé devant la maison du rabbin. Dans le même temps, il a été à tort lié à un mouvement de jeunesse du FPLP [Front Populaire de Libération de la Palestine]. Salah a toujours nié les accusations portées contre lui.
Bien que les audiences aient été reportées à plusieurs reprises pour défaut de preuves ou de témoignages, il est resté en prison pendant trois ans. Enfin, le 17 avril 2008, il a été jugé par un tribunal militaire dans la prison d’Ofer et dans le cadre d’un arrangement avec la défense, il a été condamné à sept ans d’emprisonnement pour association de malfaiteurs et pour avoir fait partie de l’aile de la jeunesse du FPLP. Son avocate Léa Tsemel, une personne renommée, avait indiqué que le refus d’accepter ce compromis aurait entraîné une peine encore plus grande. Le jugement fixe la date de la libération de Salah au 28 novembre 2011.
La Knesset vote la prolongation des durées de détention
En mai 2011 la Knesset a adopté la fameuse « loi Shalit » qui a imposé des conditions plus sévères sur les prisonniers du Hamas dans les prisons israéliennes, dans une tentative d’exercer un chantage pour la libération du soldat captif Gilad Shalit. Ces changements comprennent l’option de recalculer arbitrairement les peines de prison en années civiles plutôt qu’en années administratives (l’année israélienne administrative est de 345 jours, donc plus courte de 20 jours.)
Pour Salah Hamouri, cela signifie un emprisonnement supplémentaire de 140 jours appliqué rétrospectivement et sans possibilité d’appel, et ceci contrairement à la date de sortie apparaissant sur le jugement écrit.
Le Coordonnateur du Comité national du comité de soutien à Salah Hamouri, Jean-Claude Lefort, a envoyé une lettre au consul général français à Haïfa pour protester contre ce changement de procédure, mais il n’a reçu aucune réponse. Le 9 octobre un visiteur à la prison a été informé que Salah avait été transféré dans une autre prison où il était en cellule d’isolement. Toutes les visites ont été suspendues jusqu’au 5 novembre en réponse à la grève de la faim des prisonniers palestiniens qui cherchent à imposer la récupération de leurs droits. La famille Hamouri n’a pas été informée du changement de prison.
Le 13 octobre dernier, le député et ancien maire d’Ivry-sur-Seine, Pierre Gosnat, a fait savoir au ministre français des affaires étrangères Alain Juppé, sa préoccupation sur le silence du ministre concernant la détention de Salah, et à exhorté le ministre à faire preuve du même sens de l’initiative qu’il avait manifesté dans le cas Shalit.
Le lendemain, Mahmoud Abbas a exprimé un souhait semblable lorsqu’il il a rencontré le président français Sarkozy. (Sarkozy a commencé à faire campagne pour la libération du sergent Shalit en février 2008 lors d’un dîner donné par le CRIF, où il a déclaré : « Je vois Gilad Shalit comme un Français, et toucher à Gilad Shalit, c’est attaquer la France ». Cette déclaration était la suite du lobbying exercé par les avocats français recrutés par la famille Shalit.)
Sarkozy compte sur le mouvement Hamas pour faire sortir Salah Hamouri de prison !
Aussi, le 14 octobre un porte-parole du ministère français des affaires étrangères, se référant à la deuxième vague de libération de prisonniers palestiniens, a exprimé l’espoir que Salah serait bientôt libéré. Les inquiétudes sur ce que cela signifiait, à savoir que la France était en campagne pour la libération de Salah dans le cadre de l’échange de prisonniers, ont été confirmés par Sarkozy le 18 octobre. S’exprimant sur Radio J, une radio locale pour la communauté juive à Paris et Lyon, et se référant à la libération de Salah dans l’échange de prisonniers, le président a dit : « Nous avons fermement demandé cela ». Sarkozy n’a en rien référé à la famille de Salah avant de faire ses déclarations.
La [seconde vague] de libérations de prisonniers palestiniens est prévue pour le 18 décembre, ce qui fait trois semaines après la date fixée pour la libération de Salah dans la déclaration écrite du tribunal militaire. Non seulement cette décision prolonge de fait son emprisonnement tout en privant un autre prisonnier du droit à la liberté dans le cadre de l’accord d’échange, mais elle fait craindre également que Salah ne soit expulsé à la fin de son emprisonnement.
Racisme et indifférence au niveau institutionnel
En outre, il y a eu une véritable consternation en France le 19 octobre lorsque le ministre de la Défense Gérard Longuet a déclaré dans une interview en direct sur France Inter qu’il ne savait rien sur cette affaire. Jean-Claude Lefort a réagi à cette déclaration en disant : « C’est proprement hallucinant, incroyable ! Ou bien il est parfaitement incompétent, ou bien il fait semblant. Tout homme politique normalement constitué (avant d’être ministre, il était sénateur), a dû entendre parler de notre compatriote Salah Hamouri qui est en prison depuis plus de six ans dans les geôles israéliennes, et comme son comité de soutien a manifesté à destination des parlementaires à tous les niveaux, je ne crois pas que Monsieur Longuet puisse s’exonérer de cette connaissance. »
Ce mépris général de la part les autorités françaises envers leurs responsabilités vis-à-vis d’un citoyen français, rappelle la même indifférence des politiciens américains après l’assassinat du jeune citoyen américain Furkan Dogan, et illustre à quel point sévit le racisme au sein des cercles politiques occidentaux.
Richard Lightbown est écrivain et chercheur. Il a rédigé cet article spécialement pour The Palestine Chronicle
26 octobre 2011 - Palestine Chronicle - Vous pouvez consulter cet article à :
http://palestinechronicle.com/view_...
Traduction : al-Mukhtar



source : info plestine

Des images insoutenable des tortures infligées à Kafhafi nous revoila revenu aux plus belles heures des talibans ATTENTION DE SONT DES IMAGE DURES


Une analyse minutieuse image par image du lynchage de Kadhafi par le CNT- AlQaeda soutenu par l’OTAN permet de conclure que Kadhafi a été sodomisé. Attention certaines images sont extrêmement dures insoutenables MAIS il faut que les citoyens voient et sachent ce que Sarkozy et toute la clique Obama Cameron Rasmussen et consorts autorisent car leurs forces spéciales étaient sur le terrain accompagnant les rebelles. Sarkozy a sali l’honneur de la France il doit être destitué et jugé pour avoir trahi les valeurs de la nation.



GlobalPost : Kadhafi Aurait Eté Sodomisé Après Sa Capture Par Le CNT -ABJECT !


Kadhafi sodomisé : une vidéo montre l’abus image par image (visuel) - Tracey Shelton 24/10/2011 

Attention : les images ci-dessous sont particulièrement dures visuellement et perturbantes. 

Syrte Libye. Une analyse de la vidéo obtenue par GlobalPpost d’un combattant rebelle qui a enregistré le moment ou le Col Mouammar Kadhafi a été capturé jusqu’à ce qu’un autre combattant rebelle dont on ne connait pas l’identité a sodomisé l’ancien dirigeant alors qu’il était extirpé du drain où il s’était réfugié. 

Une analyse image par image de cette vidéo exclusive de GlobalPost montre clairement le rebelle essayant d’introduire une sorte de bâton ou couteau dans le derrière de Kadhafi. 

Le correspondant de GlobalPost, Tracey Shelton a dit que la question se posait de savoir si l’instrument utilisé était un couteau ou l’embout d’une mitraillette que les Libyens appellent Bicketti ou une sorte de bâton. 

Cette dernière vidéo arrive alors que des groupes internationaux et des ONG demandent qu’une enquête soit menée sur la façon dont l’ancien dirigeant libyen a été tué. Dans les clips vidéos publiés de sa capture on peut voir Kadhafi blessé mais vivant. Selon les Conventions de Genève tout abus commis sur des prisonniers est absolument interdit. 

Attention images perturbantes voire insoutenables 

Voir image par image et la video 

Traduction Mireille Delamarre 

PS : Et le CNT à l’extrême arrogance des barbares assoiffés de sang sans foi ni loi d’exiger que l’OTAN prolonge sa mission d’un mois ?!!!!!!!!! 



 source: http://www.planetenonviolence.org/

jeudi 27 octobre 2011

l'histoire d' une cabale qui va coûter mille milliard d'€ aux citoyens européens pour engraisser les agioteurs modernes , encore un scandale sans nom voici une revue de presse signée : lemonde .fr

Vo

Le soldat Chalit détenu par le Hamas met les choses au point :il était traité comme un hôte par le Hamas et non comme un captif . Quand est t'il deSalah Hamouri

Selon le quotidien israélien Yediot Ahranot , le soldat Gilad Chalit a confié à ses proches, qu'il était traité comme un hôte par le Hamas et non comme un captif ! 
{C}Gilad a ajouté, qu'il comprend maintenant la langue arabe mais qu'il était incapable de tenir une conversation dans cette langue. Par ailleurs, il a été autorisé à garder sa montre à la main tout le long de sa captivité, et ses ravisseurs lui servaient une ration de poulet tous les vendredis, ce qui lui a permis de connaitre les jours de la semaine.Les parents et les amis de Chalit qui ont pu s'entretenir avec lui au cours de "la Fête du Trône" , ont fait savoir qu'il commence progressivement à faire la lumière sur ses conditions de captivité durant les cinq années et demi entre les mains du Hamas . Le père de Chalit à fait savoir que celui-ci ne cesse de dormir, mais de façon discontinue, depuis son retour au foyer, parce qu'il avait pris l'habitude, durant sa captivité de dormir de jour et de se tenir éveillé la nuit.Son père a précisé que Gilad écoutait la radio israélienne, à longueur du journée et, suivait quelques fois des chaînes de télévision en langue arabe, de ce fait, il était au courant de tout les événements survenus en Israël et dans le monde. 
Son père ajoutait que Chalit détenait un poste radio, et qu'il était en mesure de capter l'émission de l'armée israélienne et celle du Sud .Il a cité à titre d'exemple l'opération "Plomb durci" : il a révélé que Gilad avait connaissance de tout ce qui se produisait, soulignant qu'il était proche des événements et qu'il entendait le bruit des bombes.Et de conclure que son fils n'était pas" joyeux que les F15 et F16, israéliens planent au-dessus de votre tête et bombardent tout ce qui bouge". 



 Et moi je pose toujours la question qu'est ce qu'un terroriste , et ou sont t'ils?

L'OTAN , devrait aller devant une cour pénale internationale

Les occupations par leur employés des banques , ils osent enfin!

ccupation du Crédit Mutuel de Bastia, 2eme jour

Après une tentative de pourrissement du conflit ,aucun appel ,aucun signe de vie de la direction et surtout du président à l’origine du licenciement pendant plus de 8 heures,devant la détermination des militants ce monsieur consent enfin à se rendre sur place, non sans avoir au préalable demandé l’assistance des RG pour assurer sa "sécurité",qui , comme le lui ont fait remarquer les services concernés , n’est en aucun cas menacée.
Il "daigne" recevoir une délégation en présence d’un autre administrateur ,non sans avoir au-préalable toisé la jeune collaboratrice en lui disant : "toi , tu restes là ! "
Nous lui avons fait comprendre qu’elle assisterait ,de droit, à l’entretien et ce fut le cas . De son propre aveu ,en présence des délégués , il a reconnu que les compétences n ’étaient pas en cause , mais que cette collaboratrice se trouvait prise dans un affrontement opposant deux dirigeants de cette société..qu’il savait que la banque serait condamnée mais qu’il se faisait un principe de ne pas signer son embauche.. ( ? ) Une nouvelle fois ,c’est un affront qui est fait à la législation du travail et à ses représentants.
Un durcissement de l’action est prévu , mais déjà les fax qui affluent de tous les horizons professionnels et le soutien physique nous aident énormément , BNPP, Air France , les dockers ,EDF et tant d autres que nous remercions pour leur aide.
nous réitérons notre appel ;
Contre le licenciement abusif ,contre le mépris du droit du travail , contre le mépris des travailleurs et des représentants syndicaux ,rejoignez nous
envoyez vos fax de soutien à :
Cdt Mutuel de Bastia :             04 95 31 87 40      
Mr Filliger président fédéral du Crédit Mutuel             04 91 23 70 72      .
Merci
Gidehem



pourquoi le politique est déconsidéré et pourquoi le "tous pourris entraîne l'extrême droite vers de sommet , , même si le politique gagne beaucoup moins , qu' un grand patron ,il n'en demeure pas moins vrai que le transparence doit être totale sinon.......

Le banquier indigné..................

Hugoo Chavez , l'antithèse de Nicoléon 1er , : pour le président Vénézuélien les pauvres sont prioritaires!



Peu avant de s’envoler pour une tournée officielle qui le mènera successivement au Brésil, en Equateur et ce jeudi à Cuba, le président vénézuélien a pris de nouvelles mesures sociales.
“Nous allons accélérer les récupérations de terres comme celle-ci et partout oú il y a des terres adéquates pour la construction de logements”, a-t-il annoncé durant la remise de la première étape du complexe urbanistique La Limonera, situé dans la municipalité de Baruta, état de Miranda.
Le chef de l’État s’est référé au recensement national récemment ouvert dans le cadre de la “Mission Logement Venezuela” et a assuré qu’ont “été dépassées toutes nos espérances”.
Le recensement lancé le samedi 7 mai 2011 a connu une forte affluence : 102 mille 409 familles se sont inscrites en un jour et demi.
“Face au débordement du registre national, nous devons nous déborder nous-même sans tarder. Nous devons accélérer la recherche mètre par mètre et la récupération de terres”, a-t-il déclaré en remettant des titres de propriété individuels ou collectifs à 432 familles.
Il a expliqué que sous les gouvernements de la IVème République on promettait des maisons pour les pauvres et quand ils en construisaient c’étaient “des boîtes d’allumettes”.
“La bourgeoisie dit que je suis en train de dépenser de l’argent inutilement, en offrant aux pauvres un appartement. Mais ce n’est pas ça, nous subventionnons un droit”.
Il a expliqué que dans les cas de familles qui n’ont pas de revenus supérieurs au salaire minimum (1548 bolivars) la subvention atteint 100 % du montant.
Entretemps, dans le secteur de la Rinconada 40 familles de réfugiés victimes des inondations de décembre 2010 ont reçu leur nouveau logement dans le complexe "Cacique Tiuna". Un total de 800 logements a été remis aux familles.
La "Mission Logement Venezuela" est un plan à moyen terme mais qui débute dès à présent. Son objectif pour 2011 est la construction de 150 mille premiers logements. Le gouvernement a déjà débloqué 15 milliards de bolivars pour cette année, et prévoit de construire 2 millions de logements dans les sept ans.
Par ailleurs, dans le but d’offrir une protection aux locataires et occupants d’immeubles comme résidence principale et de mettre fin à de nombreux abus de la part des propriétaires, le président vénézuélien a rendu public le décret avec force de loi contre les expulsions arbitraires (Gazette officielle N° 39.668 du 6 mai 2011, décret 8190).
Un autre décret (N° 8.197) publié ce lundi, établit une protection des travailleurs résidentiels, appelés péjorativement "concierges". Fruit d’une lutte constante de ce mouvement social dans les dernières années, ce décret signé par le président impulse les changements dans les relations de travail et les schémas socioculturels typiques d’un système patriarcal et capitaliste, avec son cortège d’exploitation et d’inégalité.
Le décret définit le travailleur résidentiel et sa famille comme "un groupe vulnérable" qui doit faire l’objet d’une attention spéciale de la part de l’État, à travers des politiques publiques en matière de droit au logement, de travail, de sécurité sociale, d’égalité de Genre et de droits de la Femme.
Traduction : Thierry Deronne
Sources : RNV, AVN.

mercredi 26 octobre 2011

La religion, les religions l'opium du peuple disait Karl Marx



Qui donc a fait voeux de pauvreté , l'Opus Déi? 

non au vol du printemps arabe!

Selon certaines sources Salah ne serait libérable qu'au mois de Mars!

Alors que tant  de démarches de son comité de soutien ont été faites tant d'initiatives , réalisées pour prouver l'innocence de Salah non seulement il n'y a pas eu de libération anticipé mais sa peine allongée du fait de la loi Shalit   rallonge par une péripétie honteuse les peines des prisonniers palestiniens.......pourtant 

Oui mais voilà un soldat franco palestinien a été fait prisonnier et pour le coup les autorités françaises se sont mobilisées pour lui une loi est née en Israël portants son nom et Salah passera l'hiver dans les geôles Israélienne : UNE HONTE 

Voici le document officiel de la croix notifiant qu'il était libérable le 28 novembre après 6 ans 8 mois et 15 jours....

 

il est tant que Chavez , Moralez et Castro décrète une zone d'exclusion aérienne , pour protéger la population etatunienne !!!!!! quoi j'ai dit une énormité?

LE RÔLE DE TUEUR DE L’OTAN signé FIDEL CASTRO toujours humain tellement humain.........


Cette brutale alliance militaire est devenue le plus perfide instrument de répression qu’a connue l’histoire de l’humanité.
L’OTAN a assumé ce rôle répressif dès que l’URSS, qui avait servi de prétexte aux États-Unis pour la créer, a eu cessé d’exister. Ses visées criminelles sont apparues au grand jour en Serbie, un pays slave dont le peuple avait lutté si héroïquement contre les troupes nazies durant la Deuxième Guerre mondiale.
Quand, en mars 1999, les pays de cette organisation néfaste, qui ambitionnaient de désintégrer la Yougoslavie après la mort de Josip Broz Tito, dépêchèrent leurs troupes pour appuyer les sécessionnistes kosovars, ils se heurtèrent à la forte résistance de cette nation dont les troupes expérimentées étaient intactes.
L’administration yankee, conseillée par le gouvernement espagnol de droite de José María Aznar, bombarda l’édifice de la télévision serbe, les ponts du Danube et Belgrade, la capitale. Elle détruisit sous les bombes l’ambassade de la République populaire de Chine dont plusieurs fonctionnaires moururent, et ce ne fut absolument pas une erreur comme arguèrent les responsables. De nombreux patriotes serbes perdirent la vie. Le président Slobodan Milošević accablé par la puissance des agresseurs et par la disparition de l’URSS, céda aux exigences de l’OTAN et admit la présence de ses troupes au Kosovo sous mandat de l’ONU, ce qui conduisit finalement à sa défaite politique et à son envoi devant la cour, en rien impartiale, de La Haye. Curieusement, il mourut en prison. Si le dirigeant serbe avait résisté quelques jours de plus, l’OTAN serait entrée dans une grave crise qui fut sur le point d’éclater. L’Empire disposa ainsi de bien plus de temps pour imposer son hégémonie aux membres toujours plus subordonnés de cette organisation.
Du 21 février au 27 avril dernier, j’ai publié sur le site web CubaDebate neuf Réflexions consacrées à cette question, abordant longuement le rôle de l’OTAN en Libye et ce qu’il allait se passer de mon point de vue.
Je vais devoir faire un résumé des idées essentielles que j’ai exposées et des faits qui se sont déroulés comme je les avais prévus, maintenant qu’un personnage clef de cette histoire, Mouammar Kadhafi, après avoir été grièvement blessé par les chasseurs-bombardiers les plus modernes de l’OTAN qui ont intercepté et détruit son véhicule, a été capturé vivant et assassiné par les hommes que cette organisation militaire a armés.
Son cadavre a ensuite été séquestré et exhibé comme un trophée de guerre, une conduite qui viole les principes les plus élémentaires de l’islam et d’autres religions. On nous annonce que la Libye sera bientôt déclarée « État démocratique et défenseur des droits humains ».
Je devrai donc consacrer plusieurs Réflexions à ces faits importants et significatifs.
Je continuerai demain lundi.

La suite maintenant:
..............Voilà un peu plus de huit mois, le 21 février dernier, j’avais affirmé, absolument convaincu: «Le plan de l’OTAN est d’occuper la Libye.» C’est sous ce titre que j’avais abordé pour la première fois ce point dans des Réflexions dont la teneur semblait relever de la fantaisie.

Je reprends ci-dessous les facteurs qui m’avaient conduit à cette conclusion :
Le pétrole est devenu la principale richesse aux mains des grandes transnationales yankees; cette source de richesse leur a permis de disposer d’un instrument qui a accru considérablement leur pouvoir politique dans le monde. […]
C’est sur cette source d’énergie que s’est développée la civilisation actuelle. Sur notre continent, le Venezuela a été le pays qui l’a payé le plus cher dans la mesure où les USA s’étaient emparés des gisements énormes dont la Nature a doté ce pays frère.
À la fin de la dernière guerre mondiale, des quantités toujours plus élevées de pétrole ont été extraites des gisements d’Iran, ainsi que de ceux d’Arabie saoudite, d’Iraq et des pays arabes situés autour qui en devinrent les principaux fournisseurs. La consommation mondiale n’a cessé de s’élever pour atteindre le chiffre fabuleux d’environ quatre-vingts millions de barils par jour, y compris ceux qui sont extraits des États-Unis, à quoi sont venus s’ajouter le gaz, l’énergie hydraulique et l’énergie nucléaire. […]
Le gaspillage du pétrole et du gaz est associé à l’une des plus grandes tragédies, absolument pas solutionnées, que souffre l’humanité : les changements climatiques.
[…] La Libye est devenue en décembre 1951 le premier pays africain à atteindre son indépendance après la Deuxième Guerre mondiale au cours de laquelle son territoire fut le théâtre de combats importants entre les troupes allemandes et celles du Royaume-Uni…
Le territoire de la Libye est désertique à 95 p. 100. La technologie a permis de découvrir d’importants gisements d’excellent pétrole léger – qui produisent aujourd’hui 1,8 million de barils par jour – et des gisements abondants de gaz naturel. […] Son rude désert est situé sur un énorme lac d’eau fossile, qui fait le triple de la surface de Cuba, ce qui lui a permis de construire un vaste réseau de conduits d’eau potable à travers tout le pays.
[…] La Révolution libyenne a eu lieu en septembre 1969. Son principal dirigeant était Mouammar Kadhafi, un militaire d’origine bédouine, qui s’inspira dès sa première jeunesse des idées du leader égyptien Gamal Abdel Nasser. Nombre de ses décisions furent sans doute associées aux changements qui se produisirent quand, tout comme en Égypte, une monarchie faible et corrompue y fut renversée.
[…] On peut être d’accord ou pas avec Mouammar Kadhafi. Le monde est actuellement bombardé de nouvelles de toutes sortes, surtout produites par les médias. Il faudra attendre le temps nécessaire pour connaître vraiment ce qu’il y a de vrai et de mensonger ou de semi-vérités dans ce qu’on nous dit de la situation chaotique en Libye. Ce qui est absolument évident à mes yeux, c’est que l’administration étasunienne se fiche bien de la paix en Libye et qu’elle n’hésitera pas à donner l’ordre à l’OTAN d’envahir ce riche pays, peut-être même dans quelques heures ou quelques jours.
Ceux qui, motivés par de perfides desseins, ont inventé, hier dimanche 20 février dans l’après-midi, le mensonge selon lequel Mouammar Kadhafi se dirigeait au Venezuela, ont eu droit aujourd’hui à la digne réponse du ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Nicolás Maduro…
Je n’imagine pas, quant à moi, que le dirigeant libyen puisse abandonner le pays et fuir les responsabilités qu’on lui impute, qu’elles soient fausses ou non en tout ou partie.
Toute personne honnête sera toujours opposée à n’importe quelle injustice commise contre n’importe quel peuple du monde. La pire serait maintenant de faire silence sur le crime que l’OTAN s’apprête à commettre contre le peuple libyen.
Pour les chefs de cette organisation belliciste, il y a urgence. Il faut le dénoncer !
Dès cette date, j’avais perçu ce qui coulait de source.
Demain, mardi 25 octobre, notre ministre des Relations extérieures Bruno Rodríguez interviendra au siège des Nations Unies pour dénoncer le blocus criminel des États-Unis contre Cuba. Nous suivrons de près cette bataille qui prouvera une fois de plus la nécessité non seulement de lever le blocus, mais encore d’en finir avec le système qui engendre l’injustice sur notre planète, dilapide ses ressources et met la survie humaine en danger. Nous prêterons une attention spéciale à la plaidoirie de Cuba.
Je continuerai mercredi 26.
Fidel Castro Ruz
Le 24 octobre 2011
17 h 19