Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

samedi 10 juillet 2010

Encore plus d'actualité , mieux vaut être une vache chez un paysan qu'un être humain !


Il y a quelques mois déjà , j'écrivais la même chose , avec tous les récents chamboulements ce n'est que plus vrai!
 Le 7 juillet une vache vêle et donne naissance à une jeune femelle , elle tombe malade aussitôt née , le vétérinaire est appelé , 1/4 heure après un de nos vétérinaires est sur les lieux , il diagnostique un septicémie foudroyante , il faut agir très vite , ce qu'il fait , passe le temps qu'il faut , laisse une ordonnance et les médicaments , donne les mots d'ordre pour la faire faire boire et administrer tout cela , la petite génisse est sur pied, en douze heure la maladie était enrayée , aujourd'hui elle est tirée d'affaire . Il faut préciser que tout cela c'est passer le soir  et les cabinets fermés , il y  a toujours un vétérinaire de garde ou deux si c'est pendant le gros des vêlages .

 Hier matin , ma mère souffre terriblement d'une jambe , point de médecin de garde, j'appelle le 15 qui me confirme , "emmenez là à Montluçon " nous en sommes à 110 KM !je lui rétorque que je suis à 20 mn de Paray le Monial , et bien "emmenez la-bas"à 5 heure du matin je fait monter comme je peux ma mère de 86 ans en voiture et je file à Paray.
On me prie poliment d'attendre en salle d'attente , ce que je fait , à 11 heure lassé d'attendre je demande des nouvelles , la dame de l'accueil  se renseigne et 10 mn après un médecin vient me dire qu'il l'ont dirigée en gériatrie court séjour à l'autre bout de Paray , Sympa!
 Je retrouve ma mère , elle a attendue jusqu'à 10 heure pour avoir un traitement ....pas d'examen plus poussé qu'une prise de sang  , A13 heures elle voyait le médecin du service  pour lui dire ce dont elle souffrait  commençait réellement le traitement , 24 heure plus tard nous ne savons pas ou l'on en est .
D'un côté une vache , de l'autre une vieille paysanne !
Loin de moi  d'incriminer les personnels qui font ce qu'ils peuvent avec les moyens qu'on daignent leur donner , mais dans un pays développer celà devient purement scandaleux , si ma mère bénéficie d'une protection sociale ce n'est pas le cas de ma petite génisse encore que ......vue ce que Sarko nous promet .....
Cette comparaison vous choque? moi aussi , mais c'est dans la différence de traitement qu'elle me choque moi!
 A force de rogner sur tout, à force de dire que la santé doit ètre rentable , à force de traiter les personnels de santé comme des moins que rien , à force d'instituer des soins à deux ou trois vitesses: la différence est là , et je ne voudrait pas être en banlieue ou autres grandes villes ou les urgences sont encombrées 24 heures sur 24 .
C'est beau le libéralisme , c'est beau le capitalisme!

1 commentaire:

Les élucubrations d'un vieux rouge a dit…

On continue de casser l'hopital public. Chez nous, à l'hopital de St Vallier, on va fermer le service de rééducation, un service tout neuf, mis en place il y a peine dix ans. Tout ça pour pour diriger les patients sur une clinique privée parce que la rééducation ça paye. Pour les autres : les maladies eu rentables, les patients peuvent crever ! Il y a longtems que nos dirigeants se sont assis sur le concept du Conseil National de la Résistance :"Chacun paie selon ses moyens et reçoit selon ses besoins".
Je souhaite un bon rétablissement à ta maman.
Bien fraternellement à toi.
GR