Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

mercredi 20 janvier 2010

Sur Bellacio Cuba à Haïti

Cuba est "absent"… Des rapports américains sur l’Aide internationale à d’Haïti
dimanche 17 janvier 2010 )
de Dave Lindorff traduction Gilong
Il y a seulement deux médias américains qui ont relaté la réponse de Cuba au tremblement de terre qui a frappé Haïti. L’un était Fox News, qui a affirmé, à tort, que les Cubains étaient absents de la liste des pays
L’autre était le "Christian Science Monitor" (une publication respectée qui a supprimé récemment son édition imprimée),qui relevait, à juste titre, que Cuba avait envoyé 30 médecins dans le pays sinistrée, "The Christian Science Monitor", dans un second article, cite Laurence Korb, ancien Secrétaire-adjoint à la Défense et, actuellement basé au "Center for American Progress", qui déclare que les Etats-Unis qui dirigent les opérations de secours en Haïti, devrait "envisager de faire appel aux connaissances spécialisées des voisins de Cuba", dont il a noté, "que Cuba possède quelques-uns des meilleurs médecins du monde et nous devrions voir comment travailler avec eux".
Quant au reste des médias américains, ils ont tout simplement ignoré le rôle de Cuba et de ses actions.
En fait, il a été passé sous silence, que la réalité c’est que Cuba possédait déjà plus de 400 médecins arrivés récemment en Haïti pour suppléer au quotidien aux besoins de santé de ce pays le plus pauvre des Amériques ; et que ces médecins ont été les premiers à réagir à la catastrophe par la mise en place d’un hôpital d’urgence juste à côté de l’hôpital principal de Port-au-Prince, qui s’est effondré lors du séisme.
Loin de « ne rien faire » lors de la catastrophe, comme les propagandistes d’Extrème-Droite de « Fox-TV » le déclarent, Cuba a été l’un des intervenants les plus critiques et efficaces lors de la crise, parce qu’il avait mis en place une structure médicale bien avant le séisme. Laquelle a été en mesure de mobiliser rapidement et commencer à traiter les victimes immédiatement.
L’Intervention d’urgence américaine, de façon prévisible, a surtout porté, au moins en termes de personnel et d’argent, sur l’envoi de la très coûteuse et inefficace US Army (Une flotte d’aéronefs et un porte-avions), un facteur qui doit être pris en compte lorsque on l’examine à la lumière des 100 millions de dollars revendiqués par l’Administration Obama comme allocation à l’aide d’urgence à Haïti. Considérant que le coût d’utilisation d’un porte-avions, y compris celui de l’équipage, se monte à environ 2 millions de  dollars par jour, simplement envoyer un transporteur navette à Port-au-Prince durant deux semaines aurait représenté un quart de l’effort annoncé de l’aide américaine. Alors que pour la majorité des personnel militaires envoyé il y aura certainement un travail effectif, de l’aide, la livraison des fournitures, et de gardiennage des fournitures, mais étant donné la longue histoire américaine militaire de contrôle colonial et brutal d’Haïti, ils consacreront inévitablement leur temps à assurer la survie et le contrôle des élites parasites politiques pro-américaines sur les lieux.
En d’autres termes, les Etats-Unis ont pratiquement ignoré jour après jour la crise des Droits de de l’homme en Haïti, tandis que Cuba faisait un travail inestimable en fournissant des soins de santé de base.
Mais ce n’est pas une « histoire » que les médias capitalistes américains voudraient raconter.


 Dave Lindorff est un journaliste et chroniqueur basé à Philadelphie. Il est l’auteur de “Marketplace Medicine : The Rise of the For-Profit Hospital Chains” (BantamBooks, 1992), et son dernier livre est "The Case for impeachment" Press (St. Martin’s, 2006).


Son travail est disponible à www.thiscantbehappening.net
Traduct Gilong
http://www.commondreams.org/view/20...
G.L.

Aucun commentaire: