Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

vendredi 12 février 2010

Ha! si tous les pauvres s'y mettraient

Après la crise dite financière , qui en réalité était à l’instigation des grands manias de la finance ( rappelons nous au début du 20eme siecle l’origine de la fortune des Rockefeller ) , les banques n’étant au final qu’instrumentalisées pour les besoins de la cause, des outils de la haute finance qui d'ailleurs n’a rien perdu ,au contraire ! , .
Ceux qui vont perdre réellement ,ce sont les peuples ;la crise est devant nous ,crise sociale , humaine  et  du fait même du régime en place, à savoir :asseoir l’ensemble de la société mondiale sur l’argent dette ,le grand capital se dévoile et devient cette machine infernale ; alors que la seule richesse qui vaille reste le travail , la richesse humaine et sa capacité à engendrer la production de ses besoins.

En agriculture , les paysans paient l’addition , et la paie au prix fort, dans l’Allier aujourd’hui près de 600 exploitations sont en rupture de paiement , et sont condamnées selon les centres de gestions du département .
Ce chiffre effarant est historique , cette catastrophe économique , sociale et humaine reste sans équivalent dans l’histoire ,et si rien n‘est fait de concret , c’est plus 800 familles paysannes qui seront jetées à la rue sans indemnités , à cela s’ajoute 7 emplois par paysan évincé ce qui porte à 4200 emplois induits qui vont disparaître , cela peut paraître énorme et cela l’est, pourtant les pouvoirs publics font comme si cela allait bien , les techniciens de la DDAF sont bien conscients , pourtant le bateau continue à pendre l’eau et en plus comme dans toutes guerres ........
  Les règlements de compte sont légions et de temps en temps ,il n’est pas rare qu’un responsable syndical trop revendicatif ne voulant pas se couler dans le moule soit l’objet de représailles qui font chanceler ou même plonger l’exploitation familiale c’est le corollaire de tout conflit ; Ignoble ,certes , mais réel !.
Je n’ose même pas parler du pouvoir d’achat des retraités agricoles de 200€ au dessous du seuil de pauvreté .
Voilà le tableau que nous offre ce régime en Allier , comme ailleurs en France , ce régime capitaliste ultra-libéral qui décapite une société en détruisant son socle, celui qui la nourrit , c’est scandaleux , monstrueux mais reste la triste réalité .
Cette crise, pourtant, permet à une poignée de richissimes familles d’accroître encore leur fortune , ceux là même , qui , en France sont bénéficiaires du bouclier fiscal .

En effet , il est notoire que les riches doivent être encore plus riches si l’on veut qu’ils en donnent aux pauvres ! Les pauvres ont l ‘habitude être taxés , de souffrir , de servir d’excuses « ces chômeurs payés à rien faire » , « ces sans abris qui défigurent les centres villes » « ces bénéficiaires du RSA qui ne font rien pour s’en sortir » « ces paysans qui ne savent pas gérer , pas productifs, encore moins rentables ,en un mot ces bons à rien » ;ben voyons !
Discourt qui produit la pauvreté , l’exclusion, la faim , la misère, provoquant une telle détresse qu’elle en pousse au suicide .

Le discourt , on le connaît que trop , ce discourt ultra-libéral qui courre des ultra conservateurs aux sociaux démocrates ,ce discourt qui alimente l’individualisme, encourage le fatalisme , ce discourt destructeur , ce discourt qui discrédite le politique , en un mot ce discourt qui détruit la RÉPUBLIQUE !


MAIS GARE A LA REVANCHE…….QUAND TOUS LES PAUVRES S’Y METTRONT ! (J B Clément)

Aucun commentaire: