Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

mercredi 29 septembre 2010

L'armée supporte encore moins les militants Israéliens cela ne vous rappelle rien il y a une soixantaine d'années?


LES PASSAGERS JUIFS ONT BIEN ÉTÉ TABASSÉS PAR LA SOLDATESQUE ISRAÉLIENNE



Publié le 28-09-2010

Les passagers juifs ont bien été tabassés par la soldatesque israélienne Contrairement à ce que racontait la propagande militaire israélienne au cours de la journée de mardi, les passagers du bateau Irene pris d’assaut par la marine israélienne dans les eaux internationales ont été traités très brutalement par leurs agresseurs, les Juifs de citoyenneté israélienne ayant droit à un supplément de coups, rapporte mardi soir le quotidien Haaretz dans son édition en ligne en anglais.
Les témoignages des prisonniers, conduits après l’arraisonnement vers le port israélien d’Ashdod, ont été confirmés par un journaliste de la chaîne de télévision Channel 10, Eli Usharov.
Titre : Les militants juifs en route pour Gaza : « L’armée a utilisé une force excessive lors de son assaut maritime »
Sous-titre : « Les activistes à bord du bateau Irene en route pour Gaza démentent la version de l’armée selon laquelle l’embarcation aurait été arraisonnée de manière pacifique »
Par Yanir Yagna
Les soldats des Forces de Défense d’Israël ont fait un recours excessif à la force en prenant le contrôle du bateau en route pour Gaza, une opération organisée par des militants juifs et israéliens, ont déclaré mardi soir ces derniers, contredisant la version officielle, selon laquelle tout s’était déroulé pacifiquement.
Plus tôt dans la journée, en effet, (alors qu’elle avait le monopole de la communication, NDLR), l’armée avait affirmé que ses troupes de commando avaient abordé pacifiquement le bateau de secours juif à la bande de Gaza, déclarant : « Les forces navales de l’armée viennent d’intercepter le bateau ‘Irene’, et il est actuellement remorqué vers le port d’Ashdod avec ses passagers ».
Cependant, les témoignages des passagers libérés par la police après interrogatoire à Ashdod contredisent la version officielle, notamment le témoignage du passager israélien Yonathan Shapira, ancien pilote de l’armée de l’air, pour qui « il n’y a pas de mots pour décrire ce qui s’est passé pendant l’assaut ».
Shapira indique que les passagers, qui tous affirment n’avoir à aucun titre un quelconque geste violent, ont été l’objet de comportement extrêmement violents de la part des soldats. « Ils nous ont sauté dessus, ils nous ont frappé. Moi, ils m’ont tiré au Taser », déclare Shapira.
« Certains des soldats ont eu une attitude particulièrement odieuse. Il y a un gouffre entre la version officielle de l’armée et la réalité de l’attaque », ajoute-t-il.
L’ex-aviateur indique que lui-même et ses camarades sont « « fiers de l’aventure », réalisée sur une base simple : « le siège de Gaza constitue un crime, il est immoral, cette chose-là n’est pas juive, et c’ est un impératif moral que de le crier. Quiconque se tait, alors que le crime se déroule, devient un complice de ce crime »
Eli Usharov, reporter pour la chaîne de télévision Channel 10 (à bord du bateau, NDLR), confirme le récit de Shapira. Il dit à Haaretz que l’assaut a été conduit avec une brutalité non justifiée. « Ils ont tiré au Taser sur Yonathan. Lui a crié, et il a été traîné sur le bateau de la marine. Yonathan et son frère Itamar, autre passager, ont ensuite été menottés.
Le journaliste de Channel 10 ajoute cependant que les passagers ont réussi à engager une véritable conversation avec les soldats, une fois qu’ils étaient captifs, et que l’atmosphère s’est alors quelque peu détendue.
Reuven Moskowitz, un Israélien rescapé du génocide également passager de l’Irene, exprime quant à lui son incrédulité : « Je n’imaginais pas que des soldats israéliens puissent traiter 9 Juifs d’une telle façon. Ils nous ont cogné ».
« En tant que survivant de l’Holocauste, je ne supporte pas le fait que l’Etat d’Israël emprisonne un peuple entier derrière des murailles. C’est profondément immoral. Ce qui m’est arrivé pendant l’Holocauste me fait faire des cauchemars toutes les nuits. Je ne veux pas que nous fassions la même chose à nos voisins. Oui, je compare ce que j’ai enduré avec ce qu’endurent les enfants palestiniens assiégés », ajoute-t-il.
CAPJPO-EuroPalestine

Aucun commentaire: