Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

mercredi 15 juin 2016

Les vrais chiffres de la manifestation à Paris le 14 juin et le mensonge éhonté de la police #manif14juin

Les vrais chiffres de la manifestation à Paris le 14 juin et le mensonge éhonté de la police #manif14juin

photo aérienne manif 14 juin
Quels sont les vrais chiffres de la manifestation à Paris ? Ce que n’importe quel témoin honnête s’accordera à dire de la manifestation du 14 juin à Paris c’est qu’elle a été énorme.  selon les syndicats. 75 000 selon la préfecture de police c’est à dire le gouvernement. Comme pour le premier mai,Initiative Communiste a enquêté et vous donne la vérité sur les chiffres de la manifestation. [Retrouvez le reportage, photos et vidéos de la manifestation]

Analyse des chiffres de la police.

La préfecture de police chiffre à 75 000 le nombre de manifestants dans le cortège parisien du 14 juin. Un chiffre ridicule pour qui était sur place. Preuve de l’instrumentation politique de cette institution, utilisée à la fois pour la propagande gouvernementale et pour réprimer les manifestants.
www.initiative-communiste.fr s’est livré à un calcul très simple pour estimer le nombre de manifestants, à partir de la surface occupée par le cortège et de la durée de la manifestation
  • Place d’Italie : surface = 3,2 ha
  • Manifestation :
    • Boulevard des Gobelins : longueur 570 m ; largeur 40 m = 2,28 ha
    • Boulevard du Port Royal : 1 160 m x 40 m = 4,64 ha
    • Boulevard du Montparnasse : 1675 m x 40 m = 6,7 ha
    • Boulevard des Invalides : 1276 m x 40 m = 5,1 ha
  • Esplanade des invalides (lieu de dispersion) : 7,7 ha
Total de la surface occupée par le cortège de la manifestation : 29,64 ha et longueur du défilé : 4,7 km
Mais des manifestants ont également du rejoindre depuis le périphérique la place d’Italie : longueur 1,5 km largeur 40 m = 6ha soit en réalité une surface totale occupée d’au moins 35 ha.
Lorsque la tête du cortège a atteint l’esplanade des invalides, le cortège intersyndicale de la région ile de france n’avait pas encore démarré de la place d’Italie. Des milliers et milliers de manifestants n’ont par ailleurs jamais pu défiler ou même rejoindre le défilé.
Si on s’en tient au chiffrage de la police, 75 000 manifestants et que l’on considère la surface du cortège, cela revient à  une densité de 0,25 manifestant par m².  Mais au regard de la durée du défilé entamé à 13h et terminé vers 19h et sachant que la vitesse de marche est d’environ 4 km/h, c’est en fait au moins 4 ou 5 fois cette surface qui a été occupée par les manifestants : soit une densité de manifestant selon les chiffres de la police de 0,05 à 0,0625 manifestants par m². Il y aurait donc eu 1 manifestants tous les 20 m². Soit un espace de 5 m entre chaque manifestant.C’est totalement ridicule, au regard des photos consultables par tous sur le net qui prouvent au contraire une foule très dense en particulier sur le début du cortège. Encore plus ridicule si l’on considère les centaines et centaines de bus pleins à craquer qui ont ralliés la capital. Et sans compter que des milliers et milliers de manifestants n’ont pas pu accéder au cortège ou défiler. De fait, 75 000 manifestants suffiraient à peine à remplir la place d’Italie.
Pour comparaison, la Fan Zone de l’euro 2016 de foot au trocadéro sous la tour Eiffel occupe une surface d’environ 5ha et est censée, selon la  police accueillir  jusqu’à 90 000 personnes. soit une densité de 2 pers/m²… chiffres officiels de la police.
Le 11 janvier, la manifestation très statique qui selon la police a rassemblé 2 millions de personnes a occupé une surface d’entre 20 et 50 ha selon les sources. Une densité de foule correspondant à 4 manifestants par m². toujours selon la police.

Élément d’analyse et d’estimation du nombre de manifestants : les vrais chiffres de la manifestation à Paris

Les différents service d’ordre des syndicats ont procédé à un comptage précis des manifestants. Mais voici quelques éléments permettant d’apprécier le sérieux de l’ordre de grandeur fourni par les syndicats.
Il est généralement admis que la densité d’une foule normale est comprise entre 1 à 4 pers/m². A partir des surfaces et en considérant également l’écoulement de la manifestation il est possible de calculer l’ordre de grandeur du nombre de manifestant.
estimation à partir des surfaces et de la densité
En considérant une foule dense sur les boulevards (de 1 à 4 pers/m²) et un peu moins dense aux invalides, on peut estimer le nombre de manifestants dans la fourchette suivante et en considérant que l’espace du cortège a été occupé par entre 2 et 5 cycles de manifestants (le temps de parcours entre place d’Italie et Invalide étant d’environ 1h et le temps entre l’arrivé de la tête du cortège et celle de la fin étant d’environ 5 heures) :
  • chiffre minimum : ( 220 000 x 1 pers/m² + 77 000 x 0,1 pers/m²) x 2 = 455 000 manifestants
  • estimation basse : ( 220 000 x 1,2 pers/m² + 77 000 x 0,2 pers/m²) x 3 ~ 900 000 manifestants
  • estimation moyenne inférieure : (32 000 x 2 pers/m² + 22 800 x 1,5 pers/m² + 46 400 x 1,5 pers/m² + 67 000 x 1 + 77 000 x 0,2) x 4 ~1 000 000 manifestants
  • estimation moyenne supérieure : (32 000 x 4 pers/m² + 22 800 x 2 pers/m² + 46 400 x 2 pers/m² + 67 000 x 1,5 + 77 000 x 0,2) x 3 = 1 147 000 manifestants
  • estimation haute, avec les hypothèses de la manif pour tous : (350 000 x 4) x 3 = 4,2 millions de manifestants.
Estimation à partir du flux de manifestant : en ne considérant que l’écoulement à la vitesse de 3km/h des manifestants sur un accès à la place d’Italie de 50m de large de 12h jusqu’à 19h, le flux de manifestant est alors d’environ 750 000 manifestants qui ont défilé. Encore une fois, une bonne partie des manifestants n’a pas défilé ou n’a pas pu parcourir la totalité du cortège. Si 1 manifestant sur 3 n’a pas parcouru la totalité des 6 km du cortège, ce qui est un ordre grandeur très prudent, on obtient bien une estimation d’environ 1 million de manifestant.
Donc oui, il y avait bien 1 million de manifestant à Paris

1 million de manifestants

Conclusion, l’ordre de grandeur de 1 millions de manifestants dans la manifestation parisienne du 14 juin est bien plus plausible que le ridicule 75 000 manifestants annoncés par le gouvernement.
Au delà du préfet de police de Paris qui n’en finit pas de discréditer l’administration en acceptant d’endosser la responsabilité des chiffres soufflés par Matignon, c’est aussi nombre de journalistes qui se déshonorent en relayant sans esprit critique aucun les chiffres de la propagande gouvernementale. Et s’agissant du service public financé par les impôts des travailleurs, il est du devoir de chacun de protester en écrivant massivement aux médiateurs des chaines de france télévision et radio france.
Les agissements de David Pujadas et de sa chienne de garde Nathalie Saint Criq sont à cet égard une carricature de propagande. Il est est vrai que
JBC pour www.initiative-communiste.fr

Aucun commentaire: