Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

mardi 2 avril 2013

Ci dessous la trogne d'un voyou nommé Cahuzac celui la même qui insultait Mélenchon sur un plateau télé avec la bénédiction des journaleux de service . quel monde de merde et pendant ce temps les crapules de droite et d'extrême droite boivent du petit lait ; heureusement le peuple saura prendre ses responsabilités .




Jérôme Cahuzac, le 7 mars 2013.

Après avoir soutenu le contraire, à maintes reprises, sur les réseaux sociaux, à l'Assemblée nationale, et même "les yeux dans les yeux" au président de la République, l'ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac a finalement reconnu mardi après-midi sur son blog, qu'il détenait bien un compte bancaire à l'étranger depuis vingt ans.

"Par lettre du 26 mars 2013, j'ai demandé à Messieurs les juges d'instruction Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke de bien vouloir me recevoir afin que, délivré des obligations de ma fonction, je puisse enfin donner les explications qui s'imposent au regard de la détention à l'étranger d'un compte bancaire dont je suis le bénéficiaire depuis une vingtaine d'années", écrit-il.
"J'ai rencontré les deux juges aujourd'hui. Je leur ai confirmé l'existence de ce compte et je les ai informés de ce que j'avais d'ores et déjà donné les instructions nécessaires pour que l'intégralité des actifs déposés sur ce compte, qui n'a pas été abondé depuis une douzaine d'années, soit environ 600 000 €, soient rapatriés sur mon compte bancaire à Paris", poursuit l'ancien ministre.
L'ancien ministre, qui a été entendu pendant un peu plus d'une heure mardi après-midi par les deux juges d'instruction du pôle financier, a du même coup été mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale", a indiqué son avocat à l'AFP.



"UNE IMPARDONNABLE FAUTE MORALE"
Dans son communiqué, M. Cahuzac demande ensuite "pardon" : au président de la République, au premier ministre, à ses anciens collègues du gouvernement, à ses collègues parlementaires, à ses électeurs, "aux Françaises et aux Français"et à ses proches.
Le ministre avait démissionné de ses fonctions le 19 mars, lorsque le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour blanchiment de fraude fiscale, à la suite d'une enquête publiée le 4 décembre par le site Mediapart.
Dans un article intitulé "Le compte suisse du ministre du budget", Mediapart assurait que Jérôme Cahuzac avait possédé "pendant de longues années et jusqu'en 2010" un compte au sein de la banque suisse UBS, à Genève, qu'il n'avait jamais déclaré au fisc. Ce compte aurait été vidé et l'argent qu'il contenait et placé dans une banque singapourienne.
Des informations alors qualifiées de "diffamatoires" et immédiatement démenties par le ministre sur Twitter où il annonçait alors son intention de porter plainte .
" une honte sans nom , un scandale écœurant ce n'est qu'un voyou :jcd"






Le 5 décembre, il maintenait fermement sa position aussi bien sur RTL que lors d'une séance de questions d'actualité à l'Assemblée nationale.

Quelques heures plus tôt, il avait soutenu le regard du président de la République, dans son bureau, dans une conversation que rapportait Le Monde. "Si tu me dis que tu n'es pas au courant, je te défendrai, avait lancé François Hollande à son ministre. "Je n'ai pas de compte en Suisse, répondait Cahuzac. "Alors je te défendrai."
Sans surprise, c'est "avec grande sévérité" que le président de la République a pris acte mardi soir des aveux de son ancien ministre dont il estime, dans un communiqué, qu'il a "commis une impardonnable faute morale" en "niant l'existence de ce compte devant les plus hautes autorités du pays ainsi que devant la représentation nationale".
Dans le communiqué qu'il publie sur son blog mardi, le ton péremptoire fait désormais place à la contrition. "J'ai été pris dans une spirale du mensonge, et je m'y suis fourvoyé", écrit-il sur son blog. Il évoque une "lutte intérieure taraudante pour tenter de résoudre le conflit entre le devoir de vérité auquel [il a] manqué et le souci de remplir les missions qui [lui] ont été confiées". L'ancien ministre se dit encore "dévasté par le remords" devant cette "faute inqualifiable" qu'est celle d'avoir pensé qu'il "pouvait éviter d'affronter un passé" qu'il pensait "révolu".

1 commentaire:

Georges Reynaud a dit…

C'est sans doute avec des dépassements d'honoraires et des dessous de table(d'opération) que le chirurgien Cahuzac s'est constitué son petit pactole.
A GERBER

Fraternellement à toi
GR