Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

jeudi 28 février 2013

Ha! démagogie , que fait-tu comme émule! la nouvelle présidence de la Chambre d'agriculture n'y fait pas exception , bien au contraire

 Ainsi donc , je suis devenu le bouc émissaire de sa seigneurie Bonnin nouveau pape de l'agriculture productiviste de l'Allier , après avoir été la vedette de son discours corporatif d'investiture le voilà qui en remet un couche sur "La Montagne "de ce jour .
 Il y fait référence au reportage sur la traçabilité de la viande bovine par les fameuses boucles "d'oreille" qui tombent comme les feuilles en automne , et qui dans la filière peuvent se balader fâcheusement , de plus la viande en carcasse perd la traçabilité si elle est mal gérée  , elle est tributaire de la bonne volonté humaine ...
et c'est là que tout devient aléatoire .
Il faut éviter tout risque à certains de se faire du fric sur notre image ; car c'est bien la effectivement qu'il faut tout brider . Car n'oublions pas que dans cette crise dite sanitaire nous avons eu  la chance qu'elle soit  révélée par de la viande de cheval  .
   Tout cela aurait être tellement plus grave  ; n'oublions pas que nous sommes en pleine mondialisation  financière et libérale , les USA ont envie (et c'est peu dire ) d'inonder le marché de leur viande plutôt shootée ; et comment la retrouver ? 
 Alors face à tous ces défis  ,en sachant qu'à chaque crise il y a deux types de populations qui sont victimes, en l’occurrence les éleveurs et les consommateurs , nous nous sommes interrogés sur la meilleure manière de régler -ou tenter de le faire- et c'était d'employer le marquage ADN , simple, une bague ,sorte d'emporte pièce en se mettant en place recueille des tissus (poils , cartilage et peau) dans une capsule sertie et étanche , qui porte le même numéro   que la partie restée dans l'oreille . ainsi à tout moment un prélèvement  après la sortie de l'exploitation peut être effectuée  et suivre tout le trajet  de la bête ou de sa viande . 
 Ainsi nous pouvons couper l'herbe sous le pied à tout trafic , à toute fraude ,  à toute spéculation  ;de plus nous sommes sûrs , nous éleveurs que nos produits soient retrouvés jusque sur l'étale ....
  Alors pourquoi , s'en prendre à ceux qui dénoncent et proposent ? Trois solution , soit monsieur sa majesté président n'est pas sûr de lui .. soit des intérêts sont à protégés à tout prix ..soit le dogme corporatiste est trop fort et ne peut rien entendre d'autre que l'idée maîtresse du lobby de la filière viande ... 
  En attendant j'ai eu droit aux honneurs de son discours , de son intervention dans le journal "La Montagne"  ,et au final son objectif est simple  faire en sorte de détourner l'attention sur moi qui dénonce  et protéger la filière ,  si possible attaquer le pouvoir politique , car cet extrémiste peut faire feux de tout bois pour faire avancer ses idées néolibérales .
  Ce qui m'a choqué ce n'est pas tant ses colères , elles sont aussi légendaires que grotesques mais c'est cette façon mensongère d'interpréter des déclarations pour servir sa cause personnelle , vraiment je plains de tout mon coeur  les salariés de cet organisme , eux qui devront le supporter pendant 6 années , que ressemblera notre département et que restera t'il des paysans au bout de tant d'années..

Je reproduis ci dessous l'article qui parle de cette traçabilité sur le site du Fin Gras du Mézenc, eux on prit cette option lorsque nous l'avions proposée en 2000 pour l'Allier , que de temps perdu...:
 http://www.aoc-fin-gras-du-mezenc.com/Tracabilite-et-controles.29.0.html


Une traçabilité optimale
Boucle opérant un micro-prélèvement de cartilage d'oreille
Alors que depuis les crises sanitaires à répétition des dix dernières années la réglementation générale semble avoir poussé jusqu’au bout la traçabilité en matière de viande bovine, l’association Fin Gras du Mézenc applique une méthode à la pointe du progrès lui permettant de suivre les animaux jusque dans l’assiette du consommateur.
Depuis 2001, l’association Fin Gras utilise une technique très spécifique d’identification des animaux Fin Gras du Mézenc qui consiste à apposer à l’oreille des bovins (en vif dans les étables) une boucle qui opère un micro-prélèvement du cartilage d’oreille.
Elle permet alors d’assurer une traçabilité parfaite des animaux et surtout de la viande qui en est issue. En effet, par comparaison de l’ADN, un prélèvement de viande à n’importe quel stade de la commercialisation permet à l’association Fin Gras du Mézenc de disposer d’un moyen de vérification du parcours de chaque bête de l’étable à l’étal et garantit ainsi une traçabilité irréprochable de la viande AOC.
Que ce soit dans les abattoirs, chez les bouchers ou restaurateurs, et même jusque dans l’assiette, ou autrement dit, tant que la viande n’a pas subit de cuisson (qui dénature l’ADN), un contrôle est réalisable par simple prélèvement de viande.
L’analyse par un laboratoire de biologie moléculaire des échantillons d’oreille et de viande permet alors de les comparer et de vérifier la conformité de l’affichage, notamment en ce qui concerne la provenance de l’animal.

Aucun commentaire: