Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

samedi 16 février 2013

La peste brune à l'oeuvre en Grèce :où s'arrêtera l'extrême-droite d'Aube dorée ?


Aube doree
Défilé de l'Aube dorée en juin 2012 à Thessalonique avec le drapeau du parti (sorte de croix noire sur fond rouge) et le drapeau "occident" en blanc sur fond noir.© AFP PHOTO / SAKIS MITROLIDIS
Les images sont inquiétantes. Elles montrent une foule de quelque 5000 personnes marchant dans Athènes, flambeaux et drapeaux grecs à la main. Devant eux, à la tribune, un homme en chemise noire les harangue. Partout, les oriflammes du parti claquent au vent. Elles sont rouges avec une sorte de croix noire. Des couleurs de sinistre mémoire.
Cette foule est composée de militants et de sympathisants du mouvement d'extrême-droite l'Aube dorée, parti politique grec entré au Parlement à la faveur de la crise économique qui impose à la Grèce une austérité sans précédent.

Le parti n'hésite pas à arborer une imagerie rappelant le mouvement nazi (chemises noires, drapeau rouge avec un méandre noir, rappelant le graphisme de la svastika). Des choix qui s'inscrivent dans l'histoire de l'extrême droite grecque et l'histoire du chef de ce parti, Nikolaos Michaloliakos.


Manifestation d'Aube dorée début février 2013 à Athènes

Toujours au niveau des références historiques, militants de l'Aube dorée et pro-nazis ont participé aux obsèques, fin janvier 2013, de l'un des derniers responsables du pouvoir militaire des années 67-74. Des slogans datant de la dictature des colonels, comme "Grèce, Grecs, Chrétiens", et d'autres plus récents contre la classe politique, comme "Voyous, traîtres, politiques", accompagnaient la cérémonie.

Dans la crise actuelle, Aube dorée qui a déjà 18 élus (sur 300) à l'Assemblée nationale grecque, pourrait voir son poids augmenter, à en croire les derniers sondages. Aube dorée pourrait devenir le 3e parti du pays qui est touché par la crise, le recul du pouvoir d'achat, les scandales à répétition et un chômage record (26%).

Anti-austérité et anti-immigrés
Le discours anti-austérité, qui a fait le succès du parti aux élections, se double de diatribes anti-immigrés et anti-américaines. L'Aube dorée a fait de l'immigration (la Grèce est le lieu de passage d'un mouvement migratoire qui traverse le pays vers le reste de l'Europe) un de ses chevaux de bataille dans un pays où le chômage ne cesse de grimper.

Ce parti est accusé d'être l'auteur de nombreuses attaques contre des étrangers isolés, des commerces tenus par des non-Grecs, de violences contre des opposants... Dernier exemple en date de ces méthodes : une opération d'intimidation contre un dispensaire athénien de la section grecque de Médecins du Monde, en pointe dans les soins aux migrants.

Aube dorée multiplie les attaques
«Début septembre, des groupes d'hommes en noir ont organisé des opérations de contrôle sur des marchés à Rafina, près d'Athènes. Ils ont demandé leurs papiers aux immigrants avant de saccager leurs stands. "Ils vendaient leurs marchandises au noir. Nous avons donc appelé la police plusieurs fois, mais elle n'est pas venue. Nous étions là pour défendre les autres vendeurs grecs", déclare Marlène Katinopoulou, une attachée parlementaire du parti», racontait Le Monde.  

Le parti d'extrême droite s'en prend aussi à ses adversaires politiques. Ainsi, «Dimitris Stratoulis, 54 ans, syndicaliste et cadre du Syriza, a dénoncé à la police avoir été battu devant le stade olympique, où il est allé suivre avec son fils un match de football de l'AEK. Au sortir du match, il a été frappé à coups de pied au corps et d'un coup de poing à la tête. Blessé, il a reçu les premiers soins par des médecins de l'infirmerie du stade. Ses agresseurs ont déclaré être membres d'Aube dorée», rapportait, de son côté, l'Humanité fin décembre 2012.

Vidéo militante qui dénonce les actions du groupe d'extrême droite Aube dorée

Le parti s'exprime aussi au Parlement, à sa manière. Au cours des mois passés, les membres de ce parti à la discipline militaire ont accusé le ministre de l'Ordre public, qui supervise la police, d'être «un homme des Juifs» et un député musulman d'être un agent des Turcs. «Assieds toi, tu es encore saoule», a lancé en séance le député et porte-parole de ce parti, Ilias Kassidiaris, ancien militaire, à une députée conservatrice lors d'un vote récent.

M. Kassidiaris doit d'ailleurs être jugé pour s'en être pris physiquement à deux autres parlementaires femmes durant une émission télévisée en juin. Il s'est aussi permis de lire en public un passage du célèbre faux antisémite «Les protocoles des sages de Sion», sans être inquiété, ni condamné.

Mais plus finement, le parti d'extrême-droite organise aussi des distributions de nourriture à destination des pauvres, mais exclusivement aux Grecs. Il met aussi sur pied des réseaux d'aide aux habitants, comme l'accompagnement de personnes âgées à la banque ou une banque de sang grec...

Un porte-parole de la branche bavaroise de l’Office fédéral pour la protection de la Constitution à déclaré au journal allemand Der Spiegel : «Aube Dorée dispose d’un réseau international de contacts et visite régulièrement les néo-nazis bavarois. Ces contacts sont alimentés par des visites mutuelles entre les groupes extrémistes européens et par la participation d’Aube Dorée à l’ensemble des événements d’extrême-droite en Europe », rapporte le journal belge Express. «L’organisation Freies Netz Süd, dont des cadres ont visité le Parlement grec, s’y sont fait photographier avec des membres de Chryssi Avgi (Aube dorée)», précise le site Okeanews.

Réaction en Europe
 «Les crimes racistes qui se multiplient en Grèce ne doivent plus rester impunis. Il est nécessaire que policiers, juges et procureurs connaissent bien, et appliquent, la législation en vigueur contre le racisme, notamment la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, par laquelle la Grèce est liée », a déclaré Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, à l’issue d’une visite de cinq jours en Grèce. Les mots sont forts. 

Il tirait un premier bilan d'une visite de cinq jours centrée sur «les  violences racistes», dont plus de 200 ont été recensées entre octobre 2011 et décembre 2012. Il a également examiné «le rôle de la police», accusée au mieux  d'inertie au pire de collusion. Une accusation sur la police qui reprend une enquête du journal anglais The Guardian mettant en cause une infiltration de l'extrême-droite dans la police. La vidéo (en anglais) est terriblement efficace.

Enquête en anglais sur l'Aube dorée réalisée par The Guardian

Cette inquiétude européenne, encore discrète, est aussi relayée par Georges Soros qui affirmait sur son site : «Xenophobie et extrêmisme sont les symptomes de sociétés en crise profonde. La crise financière qui se prolonge sur le continent européen provoque une crise des valeurs qui menace l'Union européenne elle-même».

source :http://geopolis.francetvinfo.fr/

Aucun commentaire: