Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

mercredi 4 mai 2011

Ce que les nazis employaient sur les juifs aujourd'hui l'armée juive le reproduit sur les palestiniens


Qualifiant la pratique de l’IDF de lâcher des chiens formés par Attack K-9 sur les travailleurs palestiniens sans papiers de "politique de la terreur", l’ONG israélienne des droits de l’homme B’Tselem demande aux autorités supérieures de l’armée israélienne de cesser cette pratique.

(JPG)
Cisjordanie sous occupation : une femme palestinienne a été attaquée par un chien israélien (Cf video insérée dans cet article)
Il faut noter que les victimes ne sont pas soupçonnées d’atteinte à la sécurité de l’état mais sont des gens qui essaient d’entrer chaque jour en Israël pour travailler et qui n’ont pas les permis nécessaires (qu’il est pratiquement impossible d’obtenir de toutes façons). Selon B’Tselem :
Les incidents ont eu lieu dans le secteur de a-Ramadin au sud-ouest de Hébron. la plupart des personnes blessées essayaient de rentrer en Israël pour travailler et une pour y recevoir des soins médicaux. Deux d’entre elles ont été arrêtées par des soldats et sont restées en détention. Dans quelques cas les travailleurs ont dit à B’Tselem que les chiens n’avaient pas obéi à l’ordre de leur maître d’arrêter d’attaquer et les maîtres ont été obligés d’utiliser un appareil qui envoie des chocs électriques pour calmer les chiens.
M.... [une victime palestinienne] a aussi raconté que pendant qu’elle se battait avec le chien un soldat a filmé la scène sur son téléphone portable. Ensuite les soldats ont étourdi l’animal avec un appareil qui envoie des chocs électriques. Le chien a alors arrêté de l’attaquer et on lui a mis une muselière.
Dans un autre cas, le travailleur blessé a porté plainte à la police et il a été accusé d’être entré illégalement en Israël et arrêté. Y.... qui a 22 ans et habite dans un village près de a-Dhahiriya était avec un groupe de Palestiniens qui essayaient de passer en Israël. Il a raconté à B’Tselem que.... un chien lui avait sauté dessus et l’avait mordu par derrière et à la main gauche. Il a réussi à repousser le chien et à monter dans la voiture qui l’attendait et à rentrer en Israël. Plus tard dans la journée il est retourné en Cisjordanie et est allé à l’hôpital public de Hébron où les docteurs se sont aperçu qu’il avait un tendon d’arraché dans un des doigts.
Trois jours après, il est allé au poste de police de Hébron pour porter plainte contre l’attaque ; il a été accusé d’entrer en Israël, de déranger un officiel dans l’exercice de ses fonctions et de s’enfuir et il a été arrêté....
De plus dans les cas recensés par B’Tselem, les soldats ont apparemment lâché les chiens sur des groupes de travailleurs palestiniens qui essayaient de passer de l’autre côté de la clôture et les chiens ont mordu ceux qui n’ont pas réussi à s’enfuir...
Il semble aussi que l’IDF tire sur des Palestiniens qui ne font rien d’autres que d’essayer de nourrir leurs familles. Et ensuite pour couvrir ce crime, ils les mettent en prison pour que la victime soit hors de portée des ONG et des journalistes qui pourraient embarrasser l’armée en révélant ces violations flagrantes :
Le 25 avril, K...., un habitant de 45 ans de al-Burej dans le district de Hébron, a tenté d’entrer illégalement en Israël. Pendant sa tentative il a reçu une blessure par balle et a été mordu par un chien et a été emmené au centre médical Soroka de Beersheva. Quelques heures plus tard, K.... a été sorti de l’hôpital et il se trouve maintenant dans la prison militaire de Ofer. Depuis qu’il y est incarcéré B’Tselem a été incapable d’obtenir d’autres détails sur cet incident.


Des soldats israéliens lâchent un chien sur une palestinienne by kvayeilith


Exactions israéliennes contre des civils palestiniens - Dailymotion

Pour sa défense, l’armée affirme que les chiens attaquent seulement ceux qui tentent de démolir le Mur et que les soldats doivent demander l’autorisation de lâcher les chiens. Cela est démenti par le fait que les chiens ont attaqué des Palestiniens avant qu’ils ne franchissent le Mur de Séparation alors qu’ils se trouvaient encore en territoire palestinien. De plus un Palestinien qui tente de passer de l’autre côté du Mur pour trouver du travail n’a aucune raison de saboter ses chances en abîmant le Mur.
Cela me rappelle ce que notre cher professeur Amos Funkenstein, qui est mort tragiquement il y a quelques années, pensait des chiens. Etant l’enfant de survivants de l’holocauste il a toujours détesté les chiens et avait l’habitude d’utiliser le terme péjoratif de hound (signifie à la fois chien et voyou) pour parler d’eux. Avons-nous oublié pourquoi les Juifs de cette génération détestaient les chiens ? Parce que les Nazis les utilisaient exactement de la même manière que l’armée israélienne les utilise aujourd’hui contre les Palestiniens. La seule différence est que les Juifs finissaient dans la chambre à gaz et les Palestiniens finissent "seulement" estropiés. Au moins ils ne perdent pas la vie.................

(info-Palestine)

29 avril 2011 - Uruknet - Pour consulter l’original :
Traduction : Dominique Muselet

Aucun commentaire: