Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

samedi 31 mars 2012

Un magistrat français a découvert une nouvelle preuve qui laisse penser que la campagne présidentielle de 2007 du Président Nicolas Sarkozy a reçu un financement illégal de 800.000 € de la part de l'héritière de la société de cosmétiques L'Oréal, Liliane Bettencourt.


Un magistrat français a découvert une nouvelle preuve qui laisse penser que la campagne présidentielle de 2007 du Président Nicolas Sarkozy a reçu un financement illégal de 800.000 € de la part de l'héritière de la société de cosmétiques L'Oréal, Liliane Bettencourt.
Tandis que [le Premier ministre britannique] David Cameron, en Grande-Bretagne, cherche à désamorcer une controverse sur le financement de [son] parti, M. Sarkozy se retrouve face à un scandale bien plus grave de financement [politique] à quatre semaines du premier tour de la nouvelle élection présidentielle.

Un juge d'instruction indépendant enquêtant sur l'« affaire Bettencourt » tentaculaire a retrouvé deux transferts en liquide de 400.000 € chacun effectués depuis la Suisse en 2007, lesquels, soupçonne-t-il, ont apporté des fonds illégaux à la course présidentielle de M. Sarkozy, qui remporta cette élection.

Dans des documents divulgués dans deux journaux, ce juge, Jean-Michel Gentil, dit enquêter sur la possibilité que le premier versement, en février 2007, fut remis dans un bar parisien au trésorier de campagne de M. Sarkozy, Eric Woerth. M. Gentil dit également enquêter sur des preuves circonstanciées selon lesquelles un deuxième versement aurait pu être remis directement à M. Sarkozy lui-même.

Dans le cadre de ses investigations, le juge a saisi un journal personnel tenu par l'ami de Mme Bettencourt, le photographe et play-boy François-Marie Banier. Le 26 avril 2007 - le même jour que le deuxième transfert de 400.000 € - le journal de M. Banier rapporte que l'héritière de L'Oréal lui a dit : « Sarkozy a une nouvelle fois demandé de l'argent. J'ai dit oui ». D'autres témoins ont dit à M. Gentil que M. Sarkozy avait passé 15 minutes seul avec le mari de Mme Bettencourt, aujourd'hui décédé [19 novembre 2007], André, durant la campagne électorale de ce printemps-là.

Les affirmations de financement illégal de la campagne de M. Sarkozy par la plus riche femme de France sont apparues, il y a deux ans, dans le cadre d'une dispute familiale et judiciaire complexe à propos du prétendu abus de faiblesse commis sur l'héritière par M. Barnier et d'autres membres de l'entourage de celle-ci. A cette époque, M. Sarkozy rejeta avec courroux les accusations de financement politique illégal comment étant non-fondées.

M. Gentil est un juge d'instruction indépendant basé à Bordeaux, qui a été nommé pour examiner les aspects financiers et politiques de la querelle de la famille de l'Oréal. Il a déjà commencé des investigations judiciaires contre, entre autres, M. Woerth, M. Banier et l'ancien gestionnaire de la fortune de Mme Bettencourt, Patrice de Maistre. Jeudi dernier, le juge a arrêté pour la deuxième fois M. de Maistre. Au cours des quatre derniers jours, M. Gentil a interrogé M. de Maistre à propos de sommes excessivement importantes, s'élevant à plus de 5 millions d'euros, que Mme Bettencourt a versées à sa société de holding personnelle.

Le juge a également interrogé M. de Maistre sur une série de sept transferts clandestins de liquidités, faits par coursier, entre 2007 et 2009, à partir de comptes secrets en Suisse de Mme Bettencourt. Ces versements, révélés par des officiels suisses après l'envoi d'un mandat de perquisition international par M. Gentil, incluent deux versements de 400.000 € effectués durant la campagne présidentielle de 2007.

Dans sa requête officielle pour l'arrestation de M. de Maistre, le juge fait remarquer que le premier de ces transferts depuis la suisse a eu lieu le 5 février 2007 - deux jours avant que le gestionnaire de fortune de M. Bettencourt admette qu'il avait rencontré M. Woerth, le trésorier de campagne de M. Sarkozy, dans un bar parisien. Le juge fait également remarquer la coïncidence entre la date du second transfert, le 26 avril 2007, et la note de M. Banier dans son journal dans laquelle Mme Bettencourt aurait mentionné la demande de M. Sarkozy pour obtenir plus d'argent.


Article original : "L'Oréal heiress 'gave Sarkozy € 800,000'" , The Independant, le 28 mars 2012

Traduction par JFG, Questions Critiques

 Articles de John Lichfield publiés par Mondialisation.ca


Aucun commentaire: