Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que bête, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit.

Octave Mirbeau, La grève des électeurs (1888)

H. Krazucki ancien secrétaire général de la CGT

Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse :
renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasemen
t.


Mikis Théodorakis

"Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme"

Seul les poissons morts vont dans le sens du courants ...

Jean Jacques Rousseau :

« Le premier qui, ayant enclos du terrain, s’avisa de dire : « Ceci est à moi » et trouva des gens assez simples pour le croire fut le vrai fondateur de la société civile… Gardez-vous d’écouter cet imposteur, vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne…Quand les héritages se furent accrus en nombre et en étendue au point de couvrir le sol entier et de se toucher tous, les uns ne purent plus s’agrandir qu’aux dépens des autres… De là commencèrent à naître la domination et la servitude »

Jean Jaurès

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots»

Maximilien Robespierre, 1789

" Nul n'a le droit d'entasser des monceaux de blé
à côté de son voisin qui meurt de faim".



RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE

RÉSISTER,LUTTER , CONSTRUIRE
Les générations futures ne nous pardonneront pas d'avoir laisser faire

Un blog pour une idée

Une idée maitresse me guide pour construire ce blog : mettre l'Homme au centre de toutes les préoccupations, reconquérir la dignité perdue, travailler pour un monde Humain, au delà de toutes considérations tendancieuses, pour moi seul compte ,l'humanisme , le combat contre l'exploitation de l'homme par l'homme pour le profit ,une priorité absolue ; pour moi et tous ceux qui luttent, l'être humain et son environnement sont le socle de toutes revendications,
L' Homme doit être le but et l'argent l'accessoire d'échange et rien d'autre
"la terre nous l'empruntons à nos enfants ,nous ne l'héritons pas de nos parents"
Afin d'éviter des attaques au dessous de la ceinture par des gens dont le seul but est d'exister en supprimant les autres, je me vois obliger de mettre en place une modération des commentaires: bien sur il ne s'agit pas de supprimer le débat démocratique , mais il est ors de question de salir les gens pour le plaisir de faire du mal , simplement parce que l'on critique l'action du pouvoir de l'argent , ceux qui respecteront l'être humains continueront comme par le passé à s'exprimer .
Et oui l’extrême droite a pris des ailes et ce blog n'est pas à son service , soyez tous sur vos gardes et prenez garde à vous

Geronimo sur son lit de mort ; d'une terrible actualité

Quand le dernier arbre aura été abattu,
Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
Quand le dernier poisson aura été péché,
Alors, on saura que l’argent ne se mange pas.


Hugo Chavez.

"Si le climat était une banque, les pays riches l’auraient déjà sauvé"

Préambule du texte de la Constitution de l'OIT, Organisation internationale du Travail,1919

"une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale"

lundi 5 mars 2012

Les fils de la Terre , un documentaire tellement juste , tellement vrai ,j'ai déjà écris que cette vérité nous l'hurlons depuis des années, parlons en..




Je ne veux plus parler d'agriculture , mais des paysans , pourquoi , parce que parler d'agriculture c'est parler d'un secteur économique , parler des paysans c'est parler des femmes et des hommes qui vivent au pays , pour le pays et ce depuis le néolithique .

Après cinq années de crises aiguës suivies d'une année de sécheresse historique nous sommes tous dans une situation catastrophique .Pour beaucoup, c'est le travail d'une vie qui est anéantie .

J'en veux pour exemple ce paysan ,qui ,la semaine dernière m'a appelé . alors que son épouse m'expliquait qu'elle venait de lui enlever le fusil , oui cet homme abruti par le travail et le stress , par la pression des créanciers il en était venu à cet acte ultime comme seule solution .je n'ai contre les autres professions , et loin de moi l'idée de minimiser le mal être ouvrier , mais je veux crier le malaise paysan :entre 400 et 800 suicides part ans , un paysan par jour décide de mettre fin au cauchemar je conseille vivement de regarder le documentaire de France 2 sur ce mal être ; il est d'une poignante vérité , et encore j'ai senti beaucoup de retenue de la part de ces paysans toujours très pudiques (voir le lien à la fin de ce papier)

Et ce régime est propre? Les paysans sont sacrifiés , oui sacrifiés , sur l'autel de la rentabilité sous les ordres de l'OMC sous le regard bienveillant de l'Europe elle même sous la férule bancaire , il n'y a plus rien d'humain là dedans seul compte les profits des financiers.

En agriculture comme ailleurs le politique a plié le genou devant la  finance ,résultat ,plus rien n'est fait en fonction des besoins ou des attentes des paysans , mais en fonction de la rentabilité de l'action et ce paysan doit s'adapter .

A ce régime et en agissant uniquement en fonction de la rentabilité , non seulement cette logique pousse les paysans à la ruine et au suicide , mais elle affame les peuples alors que la planète est largement pourvue pour nourrir tout le monde mais la spéculation engendre des pénuries ou des millions d' êtres humains souffrent de la faim ( un enfant de moins de dix meure de faim toute des cinq secondes).

La déprime gagne tous les paysans et leur famille , je ne compte plus les gars qui me parlent de leur mal vivre ,ceux qui gagnent le plus en ce moment ce sont les laboratoires pharmaceutiques en vendant leur antidépresseurs que la majorité des paysans consomment .

Nous en sommes arrivés là , n'en déplaisent à tous ces défenseurs de l'ultra-libéralisme , la misère s'installe dans les têtes , nuits et jours , et plus encore les nuits ou nombres d'entre nous se réveillent sans retrouver le sommeil . Les soucis , le stress habitent les nuits blanches laissant les enfants de la terre plus exténuer encore le lendemain matin .
L'être humain doit retrouver sa priorité , le paysan comme les autres travailleurs ne sont pas des machines à produire , les familles sont au bout du rouleau chacune attendant le lendemain avec anxiété , tout cela ne tiendra pas longtemps , mais que sont les mots face à toute cette catastrophe , certes les financiers se frottent les mains mais tôt ou tard ils devront des comptes , ce sont des assassins en puissance puisse la justice prendre conscience de ce drame silencieux …....

Le lien de ce superbe documentaire pudique et profondément juste et de fait émouvant .Tous les paysans se retrouve en lui , à voir absolument si vous voulez comprendre un peu mieux notre cauchemar : 




Aucun commentaire: